Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 08:38

... Président du Conseil Général du département de Mayotte.

 

Voilà, c'est fait ! Daniel Zaïdani, 35 ans, conseiller général de Pamandzi, a été élu ce matin, à 10 voix contre 9, président du conseil général de Mayotte. 184903 10150102710194334 205594134333 6051301 4923047 a 

 

Pour l'occasion les 19 élus étaient bien présents, cette fois-ci.

Daniel Zaïdani remplace Monsieur Ahmed Douchina (UMP). Mayotte passe à gauche.

La fête prévue jeudi se fera aujourd'hui, avec à peu près le même programme et la venue de Marie-Luce Penchard.

Les Mahorais sont heureux. Ils font enfin partie de la république française.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

franfran 17/04/2011 12:00



Le gros problème dans ce petit cosmos mahorais c’est que l’histoire l’a pourvu en homo-sapiens venant d’horizons bien divers et ayant des vécus peu ressemblants. Et ces hommes soi-disant sages
(définition d’homo-sapiens ) sont appelés à travailler ensemble, voire à faire parfois le même travail à proximité les uns des autres, l’île est minuscule. Leurs  diversités
d’origines, de pensées, d’expériences acquises, de cultures et de diplômes sont certes sur le plan humain un enrichissement. D’ailleurs, ils acceptent volontiers leurs différences voire ils les
revendiquent souvent. Mais s’il y en a une qui les fait titiller répétitivement c’est leur pouvoir d’achat et leur niveau d’études distincts pour un travail identique. Il est certain que pour un
esprit simple cet anachronisme ne peut qu’être sujet à conflit entre ces hommes qui à priori ne demandent qu’à s’entendre. Mais voilà le bât blesse régulièrement et cela se transforme par des
grèves répétitives dont ceux qui ne sont en rien responsables de la situation vécue comme une injustice en subissent périodiquement les conséquences. Première constatation : Sachant que
Mayotte n’est pas encore vraiment un département comme les autres mais qu’il a vocation à le devenir  nos dirigeants devraient trouver les solutions qui s’imposent, c’est à dire
les liens pédagogiques qui réunissent les hommes au lieu de les opposer et de les laisser avec leurs problèmes d’insularité. Car force est de constater, même si l’élite politique s’agite
régulièrement en paroles, que sur le terrain on laisse perdurer des situations aberrantes et même on en crée de nouvelles qui seront demain sources d’autres conflits. A partir de là, tant
que nos dirigeants ne seront pas à la hauteur de leur mission pédagogique de coordination, l’homo-sapiens quels que soient ses vécus véhiculera son mal vivre au quotidien. Ne serions-nous que des
figurants condamnés à vivre dans l’ambigüité  les instants de bonheur des uns et de détresse des autres ? Se pourrait-il que nous soyons un jour à Mayotte à la fois acteurs
et spectateurs d’un mieux vivre légitime. Ce respect dont tout humain, locaux ou expatriés, est en droit de recevoir en retour de son travail ? Bon courage aux hommes pas vraiment sages mais
ayant pouvoir à le devenir ! ( sic "fralex" dans Malango) Courage à la nouvelle équipe. La remontée ne peut qu'être à la fois exaltante et émouvante. Attention, le droit à l'erreur sera
sérieusement mis à l'index. Bonne chance!



Sev et François 18/04/2011 15:36



Bonjou Franfran ou Fralex, on prend note pour le documentaire "Même la pluie". Merci pour vos très sympathiques et très instructifs commentaires. Pour répondre à celui-ci, il manque
effectivement, ici, de coordination et d'investissement. Il est grand temps que cette fameuse maxime "Tout salaire ne mérite pas forcément travail" cesse, et que les hommes intelligents et de
bonne volonté s'accordent pour faire avancer Mayotte, et non leurs profits personnels. Les choses changent, le droit à l'erreur sera sérieusement étudié. On attend beaucoup de ce nouveau conseil
général, tant l'autre a déçu la population.


Mayotte n'est qu'une copie, à l'échelle très réduite de ce qu'il se passe en Métropole. A Mayotte, on sait, contrairement en Métropole.


On ne peut qu'espérer que Mayotte devienne un modèle de réussite au niveau de la vie sociale, de la vie culturelle, et de la vie professionnelle.


 


 



josie 06/04/2011 22:45



honnetement es ce vraiment bien pour Mayotte?


j'aimerai VOS explications Monsieur SABATIE



Sev et François 07/04/2011 06:59



Pourquoi  ne le serait -ce pas ? En tant que spectateur, je me réjouis pour tous ces Mahorais qui fêtent la fin d'une longue lutte. Pour ce qui est des effets de la départementalisation sur
Mayotte, on verra. Il y aura du positif comme du très négatif.


Bonne journée MADAME JOSIE !



ledit prout de mamouth qui shmoute 03/04/2011 09:54



enfin,ca met l ile en meilleure conditions pour notre venue !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


bisous.



Sev et François 03/04/2011 16:43



Oui et puis pour fêter votre venue, on a aussi prévu un gros feu d'artifice !



mtm 03/04/2011 09:51



même au fin fond de l'Ardèche on a parlé de Mayotte ce WE. Heureusement, ces nouvelles élections redorent l'image des Mahorais que qq  hommes  viennent de bien ternir.



Sev et François 03/04/2011 16:42



Les hommes ternissent, les femmes font briller. Heureusement qu'elles sont là, c'était leur combant avant tout ! On espère que la nouvelle majorité, que cette jeunesse, ne tombera pas dans les
magouilles de l'ancienne.



couffi 03/04/2011 09:48



Bravo pour cette entrée un peu douloureuse dans le giron français . Bonne fête .



Sev et François 03/04/2011 16:40



Fête très tranquille avec la pluie au rendez-vous. Pas beaucoup de monde près de l'office de tourisme. Heureusement que les femmes mahoraises sont là. Elles chantent, dansent, et sourient. Ca,
c'était plus émouvant que tout le reste !



Présentation

  • : ILONI : Le blog de Sev et François
  • ILONI : Le blog de Sev et François
  • : Un petit blog tranquillou sur Mayotte pour la famille et les amis de nous.
  • Contact

L'heure et l'appel de Mayotte

à Mayotte, il est l'heure d'écouter le muezzin...  

Archives

A Découvrir Ou À Redécouvrir...