Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 05:09

... de Manakara à Tuléar.

 

On reprend la route,

de Manakara à Tuléarou plutôt les rails, pour 10 heures de soubresauts dans le train FCE (aventure extraordinaire qui aura droit à son article), direction Fianarantsoa. dans le train

 

 

Arrivés à Fianaranstoa, nous reprenons la route pour Ambalavao,

pensive

 

la ville réputée pour son papier

ambalavao

 

décoré avec de vrais pétales de fleurs.

fabrique papier

 

De chaque côté de cette route aride à la végétation rase, la chaleur se fait plus présente, et l'on assiste à un véritable ballet de tornades plus ou moins importantes.

tornade

 

Nous fonçons droit dans un orage et ses éclairs,

droit dans l'orage

 

qui ne lâchera que quelques gouttes de pluie, ce n'est pas encore la saison. Etrange sensation de croiser des âmes au milieu de nulle part, à pied

couple fugace

 

ou à vélo, d'où viennent-ils et où vont-ils ?

sourire à vélo

 

Le village de Ranohira nous accueille, point de départ pour visiter le magnifique parc de l'Isalo, et patrie des voleurs de zébus.

Ranohira matin

 

Puis c'est à nouveau le bitume et ses passagers occasionnels,

charrette zébu

 

on va vers le sud, il fait plus chaud, plus sec, les premiers baobabs apparaissent.

TBB

 

On traverse rapidement Ilakaka, le village de saphir, qui ressemble à une ville de far-west comme dans les mauvais films, avec ses règlements de comptes et ses visages lugubres. L'atmosphère y est tendue.

village d'Ilaka le village de saphir

 

Enfin nous arrivons à Manguily, petite station balnéaire et très touristique, perdue dans un désert de sable et de baobabs millénaires.

conducteur charrette manguily

 

Fin du voyage, Tuléar, son zaza club, ses femmes, ses pousse-pousses, sa chaleur et sa poussière.

Tuléar manguily


Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Madagascar
commenter cet article

commentaires

jailesdentsquipoussent 01/11/2010 18:53



Je suivrais la progression avec intêret. Mais l'externalité du point de vue n'explique rien, surtout partant du principe que j'ai aucun poil sur les orteils.
A bon entendeur



Sev et François 02/11/2010 17:50



A défaut de l'avoir sur les orteils, vous l'avez sûrement dans la main. La progression ne peut que vous intéresser du moment que vous vous "ouvrez" au monde extérieur, un peu comme une étoile des
neiges.


Sur ce bonne nuit et que vos rêves vous apportent les plus beaux des voyages.



couffi 01/11/2010 09:09



Que de contrastes dans ce reportage dépaysant et éloquent quant à la vie de la population malgache . On ne peut que leur souhaiter de meilleures conditions de vie en profitant de toutes
" leurs " richesses ... serait-ce un voeu pieux ? Gros baisers



Sev et François 02/11/2010 17:47



Merci pour le compliment. On n'aura de cesse de répéter que Madagascar est un pays magnifique aux ressources immenses, et que nous avons beaucoup à apprendre des malgaches.


Bisous too



surunmalentenduçapeutpasser 31/10/2010 19:34



Mouais très franchement je suis un peu déçu par le choix des photos, je ne trouve pas qu'avec vos photos vous rendiez véritablement la mytique et la grandiosité de l'île rouge, je ne sais pas qui
a pris ces clichés, mais on sent qu'il manque un regard plus profond !!!



Sev et François 31/10/2010 20:26



Effectivement c'est un regard externe et non interne, ou omniscient comme le vôtre semble l'être. Attendez la suite des articles, et vous aurez un aperçu réaliste de l'île sur laquelle vous
n'avez jamais posé ne serait-ce qu'un poil d'orteil !


Sur ce bonne nuit.


 



Présentation

  • : ILONI : Le blog de Sev et François
  • ILONI : Le blog de Sev et François
  • : Un petit blog tranquillou sur Mayotte pour la famille et les amis de nous.
  • Contact

L'heure et l'appel de Mayotte

à Mayotte, il est l'heure d'écouter le muezzin...  

Archives

A Découvrir Ou À Redécouvrir...