Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 05:09

... M'Tzamboro, Mayotte.

 

P1040311

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans La Photo du Lundi
commenter cet article

commentaires

nans 17/08/2010 17:30



Il fallait s'attendre à un moment ou un autre à la volonté comorienne de "récupérer" Mayotte au sein de l'Union. Maintenant je ne sais pas si c'est inquiètant ou pas, si l'ONU ne s'en est pas
mélé pendant plusieurs décennies. Je ne vois pas comment Mayotte pourrait revenir dans le giron comorien à partir du moment où la majorité de la population mahoraise souhaite rester
Française.
Sans donner d'avis personnel sur la place de Mayotte au sein de la France ou des Comores, cette dame se permet surtout un coup de projecteur personnel et profite probablement d'une grosse pèriode
de mécontentement social ici.

Après la question de savoir qui est derrière tout ça est particulièrement intriguante François.



Sev et François 18/08/2010 07:49



Chaque année la question de Mayotte est "soumise" à l"ONU par l'Union des Comores, à part l'année dernière je crois, et sans succés.


Tu as raison, c'est juste pour faire parler d'elle. Elle devrait venir vivre à Mayotte ou en Grande-Comores, plutôt que de rester en France.



bob 17/08/2010 13:43



TROP FORT ce cliché .....en attendant on ne lit pas que de bonnes nouvelles chez vous...


Voilà une semaine que les salariés de Total à Mayotte sont en grève. En situation de monopole sur l'île, la réquisition partielle pour l'approvisionnement des véhicules permet
aux services d'urgence de continuer à fonctionner alors que les rues deviennent de plus en plus désertes, du moins concernant les véhicules motorisés... Le directeur de Total, Philippe Goron, est
rentré ce week-end sur l'île et s'est prononcé par le biais d'un communiqué de presse : "la direction de Total Mayotte poursuit les discussions entamées cette semaine avec les organisations
syndicales. Elles ont, dans un premier temps, permis d'établir un service minimum destiné à l'alimentation en carburant d'une liste de véhicules prioritaires définie par la Préfecture. Total
Mayotte reste engagé à poursuivre ces discussions, en vue d'un retour rapide à la normale du fonctionnement de son réseau de distribution et afin de soulager l'ensemble de la population
Mahoraise." L'intersyndicale CGT-Ma, UTFO, Cisma CFDT réclame entre autres le versement du 13e mois, le paiement des heures supplémentaires, l'application de la convention collective et la
participation aux bénéfices. A noter que l'Agence Régionale de Santé (ARS) de Mayotte a annoncé que depuis hier, le Centre hospitalier de Mayotte connait des "difficultés de fonctionnement
importantes, le personnel médical et paramédical risquant de ne pas pouvoir se rendre sur son lieu de travail".


POLITIQUE. Fatima Saïd, "gouverneur de Mayotte" Moins d’un an avant la départementalisation de la collectivité, une jeune Mahoraise s’est autoproclamée gouverneur de « l’île
comorienne de Mayotte ». Elle demande « le respect de l’intégrité territoriale des Comores  ». Mayotte française ? Pas pour tout le monde. La majorité des
Mahorais désire conserver leur identité française et a même, à 94,1%, exprimé la volonté de voir leur île devenir département français. Un souhait qui deviendra réalité en 2011, puisque Mayotte
deviendra ainsi le 101e département français. Pour autant, la question de l’appartenance de Mayotte à la France est loin de faire l’unanimité. L’Union des Comores continue de revendiquer la
quatrième île de son archipel, restée française après la décolonisation et l’accession à l’indépendance des Comores en 1975. La communauté internationale, à l’instar de l’Organisation des Nations
Unies et de l’Union africaine a à plusieurs reprises contesté le statut français de Mayotte. En attente de reconnaissance par l’Union des Comores C’est dans ce
contexte un peu particulier que Fatima Saïd, une jeune Mahoraise installée dans l’Hexagone s’est très sérieusement autoproclamée gouverneur par intérim de l’île de Maore, demandant à ce que l’île
fasse partie de l’ensemble comorien. « Comme la constitution comorienne prévoit que Mayotte fait partie des quatre îles des Comores et doit être dirigée par un gouverneur comme les îles
sœurs, je vais prendre mes responsabilités, assurait-elle en juillet dans son communiqué de presse. Tenant compte du fait que mon île natale reste occupée par notre ancienne puissance
coloniale et tenant compte du vide juridique, je me propose de m’autoproclamer comme gouverneur par intérim de l’île comorienne de Mayotte ». La jeune femme demandait également à ce que
l’Union des Comores la « reconnaisse provisoirement en attendant que Mayotte puisse retrouver son giron naturel ».  Représenter Mayotte devant
l’ONU Ben Hamidi, qui dirige son comité de soutien a expliqué la démarche à RFO Radio. « Les autorités françaises ont autoproclamé Mayotte en tant que département, une décision
qui n’est pas reconnue sur le plan international. Si les autorités comoriennes légitiment Fatima Saïd, elle pourra représenter la voix de Mayotte dans les instances internationales et exiger des
moyens politiques et économiques pour reconstruire cette unité tant rêvée. »  « La route est encore longue mais il fallait la commencer un jour, c’est là le mérite de
Fatima Saïd », ajoute le porte-parole de la jeune femme qui, accusant la pression depuis la présentation publique de son projet ne s’exprime plus aux médias. Fatima Saïd envisage de
représenter Mayotte devant l’Onu au sein d’une délégation comorienne en septembre 2010 afin de soutenir le vote sur le point concernant le retour de Mayotte dans l’ensemble comorien.


Elle s’appelle Fatima Said et s’est autoproclamée « gouverneur par intérim de l’île comorienne de Mayotte ». Originaire de Sada, elle aurait donc choisi de
prendre ses « responsabilités » selon ses propres mots, affirmant se conformer à la constitution comorienne qui prévoit un gouverneur pour chaque île. « Les autorités comoriennes se doivent de me
reconnaître provisoirement en entendant que Mayotte puisse retrouver son giron naturel », a-telle déclaré, appelant l’Assemblée de l’Union à voter un amendement pour pouvoir ouvrir une ligne
budgétaire et permettre au gouvernorat d’avoir les moyens de travailler. Fatima Said promet de se battre pour le respect de l’intégrité territoriale des Comores et espère audacieusement faire
partie de la délégation qui devrait se rendre aux Nations-Unis en septembre 2010 « afin de soutenir le retour de Mayotte ». En attendant la désignation de ses commissaires, elle espère tenir dans
les prochains jours une conférence de presse à Paris. Le groupe qu’elle a créé sur le réseau social facebook comptabilise déjà un centaine d’alliés en quelques jours.



Sev et François 17/08/2010 14:58



 Houlà c'est du lourd ! Effectivement les salariés de chez Total sont en grève depuis plus d'une semaine maintenat, et tout le monde ou presque est à sec. Avec la rentrée des classes, ça ne
risque pas de s'arranger niveau manif et grève...


Pour l'autre histoire qui sent le gaz à défaut de sentir le pétrole, j'ai entendu ça aux infos. Qui connait cette femme ? Qui se cache derrière ? Assez louche comme affaire. Si jamais elle vient
à Mayotte prendre le pouls de la population, on lui demandera aussi son programme pour l'avenir de son île natale.


Sur ce mister Bob, merci pour ces infos et bonne préparation à hugo et à toi pour la rentrée. Et n'oublie pas de citer tes sources journalistiques !!!


 



Présentation

  • : ILONI : Le blog de Sev et François
  • ILONI : Le blog de Sev et François
  • : Un petit blog tranquillou sur Mayotte pour la famille et les amis de nous.
  • Contact

L'heure et l'appel de Mayotte

à Mayotte, il est l'heure d'écouter le muezzin...  

Archives

A Découvrir Ou À Redécouvrir...