Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 20:19

... de nouveaux témoignages.

Nous ne sommes plus sur l'île, mais beaucoup de nos amis si. Vu qu'il y a très peu d'infos en métropole sur la situation désastreuse que vivent tous les habitants à Mayotte, nous avons pris la décision de publier leurs témoignages et leurs ressentis.

En voici donc un autre :

"

Qui a dit que Mayotte était une île paisible ? Depuis un mois ici, tout est bloqué, tous les commerces sont fermés, il y a des barrages partout et des émeutes tous les jours. Pour résumer la situation : impossible de faire des courses, 9 sodifram ont été incendiés, il y a eu 1 mort dans une manif, la barge ne marche plus, nous avons eu les chars anti-émeutes, les gardes mobiles déguisés en robocop, le largage de lacrymos par hélicoptère, les flashballs, les grenades assourdissantes, que du bonheur ! la situation a échappé au contrôle des autorités, les bandes de jeunes cagoulés font la loi et la tension raciale (hélas) se transforme petit à petit en actions anti muzungus. Personne ne sait comment arrêter tout cela, et la situation dégénère assez vite. On commence à être inquiets pour notre sécurité.  Côté boulot, les écoles ne sont pas fermées officiellement : le vice recteur, qui n'a rien dit pendant trois semaines, a fait savoir hier que les enseignants devaient être à leur poste mais sans mettre leur vie en danger. Les glandeurs ne vont pas bosser, les consciencieux se lèvent tous les matins pour se heurter aux barrages. Les gamins sont sur les barrages à caillasser les flics ou à rançonner les muzungus. Hier entre Bandrélé et Amouro il y avait 14 barrages !!! le délire ! La vie quotidienne est de plus en plus compliquée, pas de commerces ouverts (même pas les doukas), plus de brochettis, pas de facteur, pas de ramassage des ordures depuis 31 jours . Bref, on commence à en avoir marre et on n'en voit pas le bout, tout ça pour des mabawas et des sardines ! C'est sûr que cette grève est justifiée, la vie est beaucoup trop chère pour les locaux, mais l'économie de Mayotte est en train de se plomber pour des années, sans parler du tourisme."
A lire aussi la réaction de Marcel, sur son blog, ici.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Marie et Clem 02/11/2011 17:27



Eh!!!!!!!!!!!!!!! Je suis pas une glandeuse moi, je ne suis pas allée bosser deux jours quand le collège était fermé, faute de personnels et d'élèves surtout! Et puis nous avons exercé notre
droit de retrait quand une de nos élèves s'est faite lapider devant la porte du collège, nous faisions cours avec une vingtaine de profs pour 1000 élèves, pas de vie sco et pas d'infirmerie! Ceux
qui ne se déplacent pas ne sont pas toujours des fainéants! Mais il faut dire que même les élèves nous ont compris quand on leur a expliqué pourquoi on refusait de venir au collège si on se
prennait des pierres sur nous, sur nos voitures, et si une gamine se faisait caillasser parce qu'elle venait en cours! Ils ont dit des choses bien plus intéressantes que nombre de politiques ou
syndicalistes, du genre "Madame la viande est chère partout, pourquoi ils continuent encore et encore, elle ne peut pas être moins chère à Mayotte qu'ailleurs!"


Ce n'est qu'un exemple... Sinon ils se font beaucoup de soucis, ils comprennent bien que personne ne voudra rester à Mayotte l'an prochain (ou presque) et que personne ou presque ne voudra y
venir... "Madame, c'est normal, qui voudrait venir dans un pays en guerre?!" Ils sont en 4e et se demandent s'ils auront un prof de français ou de maths pour les préparer au brevet...



Sev et François 03/11/2011 21:55



Mais non t'es pas une glandeuse !!! On espère que la situation va rapidement revenir à la normale, et que tout se passe bien pour vous. J'imagine très bien le bronx que ça doit être à Doujani.



Sylvie PIERRE 27/10/2011 23:59



C'est bien en français maintenant.


Tout ce qui se passe à Mayotte me désole. Les autochtones ont dû mettre tous leurs espoirs dans cette départementalisation et bien-sûr ils sont déçus ! Il fallait s'y attendre, non ?



Sev et François 28/10/2011 10:00



Oui c'était prévisible, mais pas inévitable. Mayotte n'est pas la métropole, et ne peut pas fonctionner comme la métropole. Les élus mahorais ont, en partie, pillée Mayotte, sur le dos des
habitants. Ce qui est étrange, c'est que l'on ne les entend pas ces élus. Ils n'ont pas expliqué la départementalisation à la population en temps voulu, ils n'ont pas réagi au bon moment, trop
occupés qu'ils étaient à s'en mettre plein les poches, à rouler en 4x4 dernier cri, à construire des maisons toutes plus grandes les unes que les autres, ou à partir se dépraver à Madagascar.


La métropole répond mal aux attentes de Mayotte, mais les élus mahorais ont été incapables d'oeuvrer pour le bien de l'île, et n'ont su que montrer leur incompétence. C'est triste et dangereux.


Triste pour Mayotte et ses habitants, car c'est un endroit où tout le monde pourrait vivre très bien et en bonne intelligence, si seulement il y avait des dirigeants honnêtes et dévoués à l'essor
de l'île.


Dangereux car Mayotte, avec cette crise, s'enfonce de plus en plus dans le marasme économique et dans la délinquance. Qui voudra venir y travailler maintenant, alors que tout le monde souhaite en
partir ? 


On pourrait être encore optimiste, mais le gâchis reste impressionnant.



Sylvie PIERRE 27/10/2011 22:15



C'est quoi comme langue ? Du grec ? Je n'arrive pas à lire l'article ...



Sev et François 27/10/2011 23:17



Désolé, sur mon ordi le texte apparaît normalement. J'ai changé la police, j'espère que vous arriverez à le lire.



Présentation

  • : ILONI : Le blog de Sev et François
  • ILONI : Le blog de Sev et François
  • : Un petit blog tranquillou sur Mayotte pour la famille et les amis de nous.
  • Contact

L'heure et l'appel de Mayotte

à Mayotte, il est l'heure d'écouter le muezzin...  

Archives

A Découvrir Ou À Redécouvrir...