Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 11:08

... de Namibie.

 

Du sable, du sable, et rien que du sable, comme dans un gros sablier que l'on n'arrête pas de retourner.

225 sev sur les dunes de namibie

 

Dernier article sur la Namibie pour clore un voyage où tout n'était que éblouissement. On part sur les dunes de Swakopmund, que l'on peut s'amuser à descendre en luges, sandboard, ou quad.

Et si l'on tend bien l'oreille, on peut même entendre le sable chanter !

230 françois on the dune namibie

 

Le chant du temps qui passe, et qui fait grincer les dents.

234 a little big five in the desert

 

Un dernier regard vers l'océan Atlantique, histoire de profiter de sa fraîcheur,

227 désert et océan 2

 

et l'on part vers Sesriem, après une pause dans le Namib Naukluft Park, pour enfin fouler de nos orteils excités les plus hautes dunes du monde : les dunes de Sossusvlei.

itinéraire swakopmund-sesriem

 

On est aux portes du désert du Namib, avec cette première dune, la plus photographiée, la dune 45 (elle se trouve à 45 kms de l'entrée du parc).

240 dune 45 et acacia namibia sesriem

 

Plus on s'enfonce, plus la végétation (essentiellement des acacias) se fait rare,

242 dunes sesriem 2

 

laissant place à des dunes

243 dunes désert

 

à la sinuosité aléatoire.

244 dunes lasso sossusvlei namibia

 

On quitte le 4x4 et on continue à pied. On traverse un lac asséché d'argile blanche, avant de gravir une de ces magnifiques pyramides de sable orangé.

257 sossusvlei pan

 

Un pas en avant, pour deux glissés en arrière, la montée s'annonce physique et chaude.

256 Dune of Namibia

 

  Et quand on arrive au sommet,

260 sur la crète de la dune 2 Namibie

 

c'est pour contempler un vaste océan aux vagues immenses comme figées dans le temps.

259 sur la crête de la dune

 

Le sable de ces dunes proviendrait, et provient encore, du Lesotho et du Drakensberg. Charrié par la rivière Orange puis par l'océan, il est ensuite déposé et modelé délicatement par le vent.

268 dune 6

 

Les enfants ne sont donc pas les seuls à s'amuser à constuire des "châteaux de sable".

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Namibie
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 09:00

... à l'assaut des pistes.

 

Sev vous a déjà présenté notre 4x4 maison, ce "tank" avec lequel nous avons affronté les différentes pistes de Namibie. Au début, on se demandait si c'était vraiment utile de louer un 4x4 pour ce voyage, d'autant plus qu'on avait lu quelque part, que les routes goudronnées et les pistes étaient en excellent état.

02 route windoek etosha

 

Les kilomètres passants, on se demandait même si on allait utiliser la position 4x4 ! En gros, on avait un beau jouet tout propre, costaud, surpuissant, et légèrement inutile.03 pause repas

 

Mais très rapidement, on s'est prosterné devant cette machine increvable, quand il a fallu littéralement "grimper" sur des cailloux pour atteindre la rivière Kunene. A partir de ce moment-là, nous n'avons plus douté de l'utilité du 4x4, et ce pour diverses raisons.

La première et la plus importante, est que cette voiture passe vraiment partout, rien ne l'arrête, ni les rochers, ni le sable, ni l'eau, ni l'herbe. Parfois, en la conduisant, je me sentais comme Yves Montand dans "Le salaire de la peur ", sans la fin tragique évidemment, ni la nitroglycérine.

166 on cherche les lions Namibie

 

Deuxième raison également très appréciable, notre voiture était équipée de deux réservoirs d'essence. Nous pouvions donc parcourir plus de 1 400 kilomètres sans faire le plein. Et ça, franchement, c'est plus qu'utile quand vous sillonnez le désert ou la savane, au milieu de nulle part, seul. Vu la fréquentation des pistes, une panne d'essence peut vous immobiliser un jour ou deux !

194 piste rétro

 

Autres raisons, la qualité des suspensions, l'endurance du moteur, le confort, la solidité, qui font que l'on peut rouler des heures durant sans craindre la fatigue ou l'ennui. Ça en devient même presque amusant !

124 piste rouge vers Ses fontein

 

  Il suffit juste de se rappeler qu'en Namibie, on conduit à gauche !

207 route henties bay vers Swakopmund

 

Autres arguments en faveur du 4x4, car je sens que vous n'êtes pas tout à fait convaincus et que vous allez me parler de pollution, du bruit, ...

En bordures de pistes, on voit beaucoup de pneus abandonnés. Les crevaisons sont pratiquement inévitables. Elles sont dues en général aux épines d'acacia, aux cailloux, aux bouteilles en verre (il y en a énormément, c'est un peu comme à Mayotte, les gens jettent leurs canettes par les vitres, histoire de ne pas salir leurs sièges de beauf) qui jonchent la route. Des pneus "normaux" de voiture "citadine" n'auraient pas tenu le choc.

On avait trois gros pneus de rechange, mais par chance, nous ne les avons pas utilisés.

 

Devinette : Que font un Allemand et un Français face à un pneu crevé ?

75 Piste vers Epupa

 

Ils réfléchissent dans quel sens tourne la roue en buvant des bières au soleil !

84 Claus crevaison piste

 

Le 4x4 en Namibie, ce n'est vraiment pas du luxe ! Du moins, si vous voulez découvrir une bonne partie de ce magnifique pays.

247 4x4 on the désert Namibie

 

Nous le recommandons à tous ceux qui envisagent ce voyage, et ceux que nous avons croisés en voiture "citadine" ne nous contrediront pas, surtout au fil des kilomètres.

4x4 = plus de sécurité, plus d'autonomie, plus de liberté, plus de confort, moins de fatigue, moins d'ennui, moins de casse, moins de stress.

228 camp Kriess se Russ

 

  Petite astuce, si vous roulez sur des pistes en tôles ondulées, il faut rouler à plus de 80 kilomètres/heure, afin d'éviter les soubresauts. Nous, on ne le savait pas, on a roulé prudemment (et oui les pistes sont très très glissantes, par manque d'adhérence), et du coup on tressaute encore un peu aujourd'hui.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Namibie
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 06:20

...espace et liberté.

 

La Namibie, comme le Kenya ou l'Afrique du Sud, est connue pour ses parcs et ses animaux sauvages.  125 panneau attention éléphants

 

Le parc d'Etosha (grand espace blanc), qui doit son nom à une vaste dépression à l'est de 120 km de long sur 72 de large, l'Etosha Pan, constitue l'une des plus grandes et des plus prestigieuses réserves animalières d'Afrique Australe.58 carte etosha 2

 

Situé au nord du pays, ce parc, qui couvre 22 270 km2, est le foyer de 114 espèces de mammifères, 340 espèces d'oiseaux, et 110 espèces de reptiles.

09 entrée parce etosha

 

On a bien-sûr vu des gnous, des éléphants,

40 éléphant fesse

 

des rhinocéros gris,

52 rhino noir

 

des girafes,

37 tête girafe

 

des zèbres,

33 zèbres et girafes

 

mais pas de fauve. Ils devaient sûrement se planquer à l'ombre d'un acacia, en entendant que la chaleur passe. On s'est pourtant levé très tôt, mais rien à faire, on n'a pas vu l'ombre d'un lion, ou d'un léopard (il faudra revenir...) !

Par contre, on s'est régalé à observer des oiseaux, tous plus beaux ou plus étranges les uns que les autres, comme cette magnifique pintade de Numidie (très farouche),

20 pintade de Numidie 2

 

 ce Rollier à longs brins, 47 Rolliers à longs brins

 

ce Messager sagittaire (redoutable avec plumes sur la tête et ses griffes acérées),32 Messager sagittaire 2

 

ou encore ce superbe Kalao à bec jaune (Non ! Il n'est pas empaillé !).

34 Kalao à bec jaune 

  Ce parc d'Etosha est réellement une merveille. Il est très bien entretenu, et les camps (Aukaukuejo, Allali, Namutoni, ....) ont toutes les commodités souhaitables et inimaginables. On y resterait bien une semaine à sillonner ses pistes poussiéreuses.

Mais une autre concession nous attend plus loin, celle de Palmwag dans le Damaraland, un vaste désert de cailloux où l'on peu justement apercevoir ces fameux éléphants adaptés au désert, une des raisons, entre autres, de notre voyage.

159 éléphants du désert namibia 2

 

On peut aussi y rencontrer des lions, des hyènes, des rhinocéros noirs, des léopards, ... Mais on a surtout vu des girafes, des onyx, des écureuils, ... adaptés au désert. 235 panneau écureuil du désert

 

Décidément, les fauves, ce n'est pas pour nous ! Pourtant, à ce moment là, nous avions la même odeur qu'eux.

En fait, le plus surprenant est que nous avons croisé beaucoup d'animaux sur les pistes, ou dans les sites de campements, en dehors des réserves.

Les chacals, les phacochères, ou les babouins venaient fouiller les poubelles tard le soir ou très tôt le matin; des zèbres et des autruches regardaient notre 4x4 zigzaguer sur la route; des springboks bondissaient de tout côté; et les scorpions attendaient la nuit sous l'échelle de la tente, qu'une envie pressante nous pousse à leurs marcher dessus. C'est vicieux un scorpion ! Et je ne vous parle pas des chauve-souris avec leurs petits yeux noisettes qui vous fixent presque tendrement...

73 chauve souris au kunene river lodge 2

Ne regardez pas cette photo trop longtemps en la fixant dans les yeux,

vous seriez hypnotisés, et alors là, tant pis pour vous ! Nous déclinons tout responsabilité.

 

... ou des cobras qui viennent vous mater sournoisement dans les douches (C'est réellement arrivé à Claus , que nous avons rencontré à Epupa avec sa femme Tami. Il s'en est aperçu une fois dehors.).

Je passe aussi sous silence ces vautours tournoyant au-dessus du 4x4, en plein désert, espérant peut-être une crevaison ou un quelconque ennui mécanique; idem pour ces gros papillons de nuit alcooliques qui se jettent littéralement dans votre verre pour en siphonner votre seul réconfort de la journée.

Et que dire de ces ânes et de ces vaches qui traversaient sans regarder, ou de ces chevaux sauvages, fiers d'être libres, et qui vous donnaient l'impression de vous retrouver dans une prison de verre sur 4 roues motrices.

Car c'est cela la Namibie, de l'espace et de la liberté dont les animaux sont encore les maîtres.152 tête Kudu palmwag

 

Nous, on ne fait que passer.

C'est vraiment le pays idéal pour découvrir des animaux sauvages dans leur milieu naturel, loin de toute agitation, et de tout "commerce". On se retrouve souvent seuls face à eux, à l'improviste, et ces moments-là sont uniques.

 

P.S: Vous pouvez voir d'autres images dans l'album photo consacré aux animaux de Namibie.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Namibie
commenter cet article
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 06:00

... un voyage vers la Nature.

 

Indépendante depuis le 21 mars 1990 après une colonisation allemande puis sud-africaine, la Namibie est une république démocratique de 1 826 000 habitants pour une superficie de 824 268 km2 (un peu plus de 1,5 fois la France métropolitaine), soit une densité de 2,2 habitants au km2

Sa capitale est Windhoeck, un peu au centre du pays, lieu de notre départ pour une boucle de plus de 4 000 kms.

On récupère notre 4x4 avec tente sur le toit, que vous présente Sev, on fait le plein de courses,

69 Kunene river lodge

 

et c'est parti pour 435 kms, direction le parc Etosha, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

 

06 route 2

 

  La carte ci-dessous vous présente notre itinéraire, que nous allons résumer rapidement dans cet article. D'autres articles à venir détailleront plus précisément certaines régions que nous avons traversées.

carte itinéraire namibie

 

Premier arrêt donc et premières pistes, le parc Etosha. Une maginfique réserve autour d'un lac asséché (pan),

26 Etosha pan 2

 

où l'on va rencontrer des troupeaux et des troupeaux d'animaux (prochain article). Une pure merveille !

36 girafe on the road

   

On poursuit vers le Nord, sur une piste très aléatoire et assez difficile, à la limite de la frontière avec l'Angola, la rivière Kunene. De l'autre côté, c'est l'Angola.

74 Sev face Kunene river Namibie


  On longe cette rivière, plus à l'ouest, afin d'admirer les chutes d'Epupa. On est sur le territoire des Himba, le peuple rouge, un sous-groupe Herero. Ce sont des pasteurs semi-nomades qui continuent à vivre selon des coutumes et des traditions millénaires.108 epupa falls namibia 3

 

  On redescend vers le sud, parallélement à la Skeleton Coast. On passe Sesfontein, et on arrive à la concession de Palmwag. C'est toujours de la piste, et toujours aussi désertique. Mais c'est là, dans le Damaraland, que nous verrons les éléphants adaptés au désert, ainsi que des girafes, des zèbres, et autres.

145 désert de cailloux namibia

 

On franchit une barrière vétérinaire afin de rejoindre le camp d'Aabadi. On est dans le bush namibien, à Twyfelfontein, lieu où l'on peut admirer des gravures  Bushman vieilles de 8 000 ans. Ce site a d'ailleurs été classé monument historique en 1952, et est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. On y fêtera le passage à la nouvelle année !

173 vers twyfelfontein namibia

 

On descend toujours vers le sud, sur une longue, très longue piste toute droite au milieu du désert, et l'on tombe sur l'océan atlantique à Henties Bay. On est sur la Skeleton Coast.

203 l'océan atlantique namibie

 

Puis on arrive à la grande ville, Swakopmund. Là, on se croirait dans un Beverly hills allemand, avec de grandes maisons style art moderne, et une forte concentration d'habitants, alors que jusqu'à présent nous étions relativement seuls à des kilomètres à la ronde. On verra là nos premières dunes de sable.

218 Swakopmund

 

On refait le plein d'eau et de victuailles, et on reprend la piste désertique vers le Namib Naukluft Park,

223 namib naukluft parc 2

 

où l'on dormira, seuls, au milieu des acacias.

230 coucher de soleil 2 namib park

 

Au petit matin, c'est reparti pour un tour de 4x4 sur les pistes ondulées.

77 4x4 piste namibia

 

On fait une halte à Solitaire, une station essence et un café perdus sur la route, histoire de déguster la fameuse apple pie (genre tarte crumble aux pommes délicieuse), ainsi que le "meilleur" pain de Namibie.

237 Sev et le meilleur patissier de Namibie avec son apple

 

Terme de notre voyage, nous arrivons à Sesriem, aux portes du désert du Namib. Là, les dunes de Sossusvlei, les plus grandes du monde, ne cessent de s'offrir à notre admiration. Quelle beauté !

262 sev sur la dune namibie

 

On regagne ensuite Windhoeck, en passant par Rehoboth, et en traversant une partie du Kalahari.

La Namibie est l'un de nos plus beaux voyages. C'est la nature préservée, les grands espaces, les animaux sauvages en liberté, le désert, la chaleur, la beauté. Un pays qui donne envie d'y revenir. Un pays aussi, où côté humain, on ressent fortement l'héritage désastreux de l'apartheid, imposé par les Sud-Africains quand ils l'ont colonisé.

Mais un pays à découvrir et à redécouvir.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Namibie
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 15:59

... from Namibia.

 

Hello everybody, on vous souhaite une excellente année 2011 et toute une floppée de bonnes choses.nous deux voitures

 

Après 3000 kms de routes dans le nord de la Nambie, dont 90 % de pistes de sables, de cailloux, voire de rochers, nous nous trouvons actuellement à Swakopmund sur la côte atlantique de la Namibie. On a traversé une partie du désert,Sev dans le désert 

et il fait chaud, très chaud. françois dans le désert

 

On va se reposer ici 2 petits jours, et on repart ensuite pour le Namib park et Sesriem.

N'en doutez pas, on se régale et on en prend plein les yeux dans notre 4x4 avec la tente sur le toit.etosha pan

 

On vous souhaite encore à toutes et à tous une excellente année 2011 !sev PAlmwag

 

P.S: pour les divers commentaires, on vous répondra en rentrant à Mayotte. Là, on n'a pas trop le temps, mais promis en rentrant... En tout cas, on vous embrasse très fort.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Namibie
commenter cet article

Présentation

  • : ILONI : Le blog de Sev et François
  • ILONI : Le blog de Sev et François
  • : Un petit blog tranquillou sur Mayotte pour la famille et les amis de nous.
  • Contact

L'heure et l'appel de Mayotte

à Mayotte, il est l'heure d'écouter le muezzin...  

Archives

A Découvrir Ou À Redécouvrir...