Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 20:19

... de nouveaux témoignages.

Nous ne sommes plus sur l'île, mais beaucoup de nos amis si. Vu qu'il y a très peu d'infos en métropole sur la situation désastreuse que vivent tous les habitants à Mayotte, nous avons pris la décision de publier leurs témoignages et leurs ressentis.

En voici donc un autre :

"

Qui a dit que Mayotte était une île paisible ? Depuis un mois ici, tout est bloqué, tous les commerces sont fermés, il y a des barrages partout et des émeutes tous les jours. Pour résumer la situation : impossible de faire des courses, 9 sodifram ont été incendiés, il y a eu 1 mort dans une manif, la barge ne marche plus, nous avons eu les chars anti-émeutes, les gardes mobiles déguisés en robocop, le largage de lacrymos par hélicoptère, les flashballs, les grenades assourdissantes, que du bonheur ! la situation a échappé au contrôle des autorités, les bandes de jeunes cagoulés font la loi et la tension raciale (hélas) se transforme petit à petit en actions anti muzungus. Personne ne sait comment arrêter tout cela, et la situation dégénère assez vite. On commence à être inquiets pour notre sécurité.  Côté boulot, les écoles ne sont pas fermées officiellement : le vice recteur, qui n'a rien dit pendant trois semaines, a fait savoir hier que les enseignants devaient être à leur poste mais sans mettre leur vie en danger. Les glandeurs ne vont pas bosser, les consciencieux se lèvent tous les matins pour se heurter aux barrages. Les gamins sont sur les barrages à caillasser les flics ou à rançonner les muzungus. Hier entre Bandrélé et Amouro il y avait 14 barrages !!! le délire ! La vie quotidienne est de plus en plus compliquée, pas de commerces ouverts (même pas les doukas), plus de brochettis, pas de facteur, pas de ramassage des ordures depuis 31 jours . Bref, on commence à en avoir marre et on n'en voit pas le bout, tout ça pour des mabawas et des sardines ! C'est sûr que cette grève est justifiée, la vie est beaucoup trop chère pour les locaux, mais l'économie de Mayotte est en train de se plomber pour des années, sans parler du tourisme."
A lire aussi la réaction de Marcel, sur son blog, ici.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 14:03

... témoignage de Marie et Clém.

Difficile de parler de Mayotte quand on n'y vit plus, difficile de savoir exactement ce qu'il s'y passe. Notre expérience mahoraise nous a appris à se méfier des médias en quête de sensations et de rumeurs. Mister Bob's nous tient informés régulièrement avec sa vision réunionnaise, et des collègues et amis de Mayotte nous racontent comment ils vivent la situation actuelle sur l'île. On préfère se fier à leurs témoignages.

Voici celui de Marie et Clém :

"Bonjour à tous,

Quelques nouvelles de Mayotte pour vous tenir au courant de la situation sur notre île, peut-être entendez vous des choses à la télé ou à la radio ... Alors un petit mail pour vous raconter ça!

Nous sommes rentrés aujourd'hui et avons donc été épargnés pour l'instant par tout ce qui a eu lieu à Mayotte.
Mais sinon, ben ce n'est pas évident.

Nous on pense que, certes les forces de l'ordre sont très dures, mais il y a environ 20 % de la population qui est sans papier et bien plus de la moitié de la population qui a moins de 25 ans, il n'y a pas de travail. Les gens ne sont pas qualifiés...
Alors quand il y a des grèves il y a de forts abus. Des deux côtés. Le préfet a peur que la situation dégénère, d'autant plus qu'il est nouveau et que c'est la première fois qu'il est préfet. Et les syndicats font venir dans la rue des jeunes qui sont là pour grossir les manifestations et piller, casser. Pas tous bien évidemment, mais une minorité pas si mineure que ça ... participe à faire de Mayotte une île bloquée et pillée.

Toutes les nuits des magasins sont pillés. Sur les bords des routes il y a des carcasses de voitures, des débris de verre, des machines à laver, des gazinières cramées... 
Mon voisin qui a gardé notre maison en notre absence et qui est un très bon ami m'a dit : "Marie, je n'ai jamais vu ça à Mayotte, c'était la guerre! comme dans les films".

Les jeunes étaient dans notre quartier en hauteur et jetaient des pierres sur les flics et les flics répondaient par des gaz lacrymos.. Bref qu'en penser... Qu'ils ont des problèmes financiers, ça n'est pas nouveau, mais ici peu de monde meurt de faim, car il y a des champs et des bananes, manioc... mais le souci c'est qu'on leur propose la société de consommation dans les supermarchés, ils nous voient, ils voient les mahorais qui bossent au conseil général, rouler en 4x4 luxueux, afficher leur argent, et tout le monde veut ça.. 
Ils vivent dans des maisons en tôle mais ont tous des portables, des écrans plats et canal satellite, alors je ne sais pas de quel point de vue la vie est chère. Les magasins prennent des marges inadmissibles. Ça va s'améliorer grâce à la grève je pense, mais pour l'instant c'est la pénurie, il n'y a plus rien, les porte-containers n'entrent plus au port et les magasins sont vides, ou fermés ou ont été pillés. Les gens vendent leur poulet ou ce qu'ils ont à des prix exorbitants, mon voisin m'a dit que la cigarette coûtait 1 euro, et que les aliments il n'y en avait plus. Le plus problématique étant le lait pour les bébés...
Voilà un peu ... On ne sait pas ce qu'il va se passer dans les jours à venir. Lundi c'est normalement la rentrée, y aura-t-il des barrages aux ronds points ? La situation est fragile et la venue de Marie Luce Penchard n'a rien changé. Les gens se sont bien rendus compte que son unique message c'était de voter Sarko en 2012 et ça les a beaucoup énervés... 
Il y a beaucoup d'aberrations en ce moment et notamment le conseil général qui continue de payer ses employés même s'ils font grève, ce qui a encouragé les non grévistes à arrêter de bosser. Toutes les petites entreprises menacent de fermer, car elles n'ont pas des réserves leur permettant une perte aussi énorme de revenus. Elles disent déjà qu'elles ne pourront rien donner à leurs employés qui ne font pas grève mais qui ne peuvent pas aller travailler en raison des barrages routiers, ce mois-ci... 
Alors que penser... On attend la suite.... 

En attendant Noël...

Bises à tous "

Marie et Clem 

 

Voici d'autres liens de Mister Bob's pour un meilleur aperçu.

Bonne lecture et bonne reprise. On espère vivement que la situation va rapidement s'améliorer pour le bien de tous.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 05:00

... Pour une fin de mois de mai culturelle.

 

Cette fin de semaine s'annonce chargée en événements, à commencer par la très attendue exposition de la nouvelle collection de Marcel, peintre de son état, que l'on ne présente plus. expo marcel 2011

 

Cette année, la couleur est de mise, et de la lumière, surtout de la lumière pour éclairer, dans tous les sens du terme, le Comité du Tourisme où aura lieu l'exposition. Si, si ! Il y a un Comité du Tourisme à Mayotte.

A noter, les dix tableaux de la galerie marchande du Jumbo Score seront vendus aux enchères le vendredi 10 juin. Le produit de la vente sera reversé à Maore danse, la compagnie de Jeff Ridjali.

Ensuite, un autre événement très attendu lui aussi, le festival de l'image sous-marine (voir Photo du Lundi). Il y aura des projections au lycée de Petite-Terre, au cinéma de Mamoudzou, et au lycée agricole de Coconi.

Les avant-premières auront lieu le 27 mai au collège de Dembéni à 19H, et sur la place de la mairie de Tsingoni. Le 28 mai à la MJC de M'tsamboro, et le 29 mai sur le parvis du Comité du Tourisme (mais si, il y en a un !) à 18H30.

Enfin, ce dimanche, se déroulera, sur la plage de Sakouli,  le 16ième triathlon de Mayotte, suivi de l'aquathlon pour les enfants.

affiche triathlon

 

De l'art sous toutes ses formes,

 

Culture du corps et de l'esprit,

C'est le boost pour nos hormones,

 En plus aujourd'hui, 

Comme un fait exprès,

C'est l'anniv'd'Iloé !

Alors bon anniv' à toi Pétoulet

De l'océan indien en direct.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 06:45

... on marche sur la tête.

 

Suite à l'excellente revue de presse de Mister Bob's, j'ai reçu quelques messages ayant trait à l'environnement et à l'état du monde actuel. J'en ai retenu trois : une info sur le septième continent, le texte largement diffusé de Fred Vargas, et un poème de Louis Calaferte.

Très bonne lecture.

 

Project Kaisei
Anthony Besson
Bonjour,

Je vous contacte aujourd’hui parce que nous lançons une campagne internationale de collecte de dons en faveur de l’ONG « Project Kaisei » qui lutte contre la pollution des déchets plastiques dans l’océan Pacifique. Vous avez d’ailleurs peut-être déjà entendu parler du tristement célèbre 7ème continent de plastique grand comme la France qui existe au large de la Californie.

septième continent

 

L’ONG Project Kaisei, composée de scientifiques et de passionnés de la mer, s’est donnée pour mission d’étudier ce « vortex de plastique » pour trouver des solutions. Cette collecte de dons servira à financer leur prochaine expédition.
La campagne se déroule sur Facebook et tourne autour d’un concept pour l’instant encore inédit : un poisson rouge nommé Kai sera filmé en direct pendant 30 jours du 10 mai au 10 juin.
Cette campagne de dons pour sauver les océans intéressera peut-être votre blog ?
• L’opération se déroule à l’adresse suivante : http://on.fb.me/savekainow
• Vous pouvez trouver toutes les informations relatives à la campagne sur ce lien : http://pitch.pe/144478
• La vidéo de lancement est également disponible à cette url : http://youtu.be/TFpHp0qvnU0
Je reste à votre entière disposition si vous souhaitez plus d’éléments sur la campagne.
Bien cordialement.

 

Revue de Presse

Denis, Ci-joint un texte de Fred Vargas

 

   Nous y voilà, nous y sommes.
Depuis cinquante ans que cette tourmente menace dans les hauts-fourneaux de l'incurie de l'humanité, nous y sommes.
Dans le mur, au bord du gouffre, comme seul l'homme sait le faire avec brio, qui ne perçoit la réalité que lorsqu'elle lui fait mal.
Telle notre bonne vieille cigale à qui nous prêtons nos qualités d'insouciance, nous avons chanté, dansé. Quand je dis « nous », entendons un quart de l'humanité tandis que le reste était à la peine. Nous avons construit la vie meilleure, nous avons jeté nos pesticides àl'eau, nos fumées dans l'air, nous avons conduit trois voitures, nous avons vidé les mines, nous avons mangé des fraises du bout monde, nous avons voyagé en tous sens, nous avons éclairé les nuits, nous avons chaussé des tennis qui clignotent quand on marche, nous avons grossi, nous avons mouillé le désert, acidifié la pluie, créé des clones, franchement on peut dire qu'on s'est bien amusés.
  On a réussi des trucs carrément épatants, très difficiles, comme faire fondre la banquise, glisser des bestioles génétiquement modifiées sous la terre, déplacer le Gulf Stream, détruire un tiers des espèces vivantes, faire péter l'atome, enfoncer des déchets radioactifs dans le sol, ni vu ni connu. Franchement on s'est marrés.
  Franchement on a bien profité.
  Et on aimerait bien continuer, tant il va de soi qu'il est plus rigolo de sauter dans un avion avec des tennis lumineuses que de biner des pommes de terre.
 Certes.
  Mais nous y sommes.
 A la Troisième Révolution.
  Qui a ceci de très différent des deux premières ( la Révolution néolithique et la Révolution industrielle, pour mémoire) qu'on ne l'a pas choisie.
  « On est obligés de la faire, la Troisième Révolution ? » demanderont quelques esprits réticents et chagrins.
  Oui.
  On n'a pas le choix, elle a déjà commencé, elle ne nous a pas demandé notre avis. C'est la mère Nature qui l'a décidé, après nous avoir aimablement laissés jouer avec elle depuis des décennies. La mère Nature, épuisée, souillée, exsangue, nous ferme les robinets. De pétrole, de gaz, d'uranium, d'air, d'eau. Son ultimatum est clair et sans pitié : Sauvez-moi, ou crevez avec moi (à l'exception des fourmis et des araignées qui nous survivront, car très résistantes, et d'ailleurs peu portées sur la danse).
  Sauvez-moi ou crevez avec moi
 
  Évidemment, dit comme ça, on comprend qu'on n'a pas le choix, on s'exécute illico et, même, si on a le temps, on s'excuse, affolés et honteux. D'aucuns, un brin rêveurs, tentent d'obtenir un délai, de s'amuser encore avec la croissance.
  Peine perdue.
  Il y a du boulot, plus que l'humanité n'en eut jamais.
 Nettoyer le ciel, laver l'eau, décrasser la terre, abandonner sa voiture, figer le nucléaire, ramasser les ours blancs, éteindre en partant, veiller à la paix, contenir l'avidité, trouver des fraises à côté de chez soi, ne pas sortir la nuit pour les cueillir toutes, en laisser au voisin, relancer la marine à voile, laisser le charbon là où il est, – attention, ne nous laissons pas tenter, laissons ce charbon tranquille
  récupérer le crottin, pisser dans les champs (pour le phosphore, on n'en a plus, on a tout pris dans les mines, on s'est quand même bien marrés).
  S'efforcer.
  Réfléchir, même.
  Et, sans vouloir offenser avec un terme tombé en désuétude, être solidaire.
  Avec le voisin, avec l'Europe, avec le monde.
  Colossal programme que celui de la Troisième Révolution.
  Pas d'échappatoire, allons-y.
  Encore qu'il faut noter que récupérer du crottin, et tous ceux qui l'ont fait le savent, est une activité foncièrement satisfaisante. Qui n'empêche en rien de danser le soir venu, ce n'est pas incompatible.
  A condition que la paix soit là, à condition que nous contenions le retour de la barbarie –une autre des grandes spécialités de l'homme, sa plus aboutie peut-être.
  A ce prix, nous réussirons la Troisième révolution.
 A ce prix nous danserons, autrement sans doute, mais nous danserons encore.
 
  Fred Vargas
  Archéologue et écrivain

 

Vous avez laissé faire un monde de corruption.

Vous avez laissé faire un monde de mensonge.

Vous avez laissé faire un monde de lâcheté.

Vous avez laissé faire un monde d'ignorance.

Vous avez laissé faire un monde de routine.

Vous avez laissé faire un monde de pauvreté.

Vous avez laissé faire un monde d'équarriseurs.

On arrête.

On emprisonne.

On torture.

On assassine.

Et maintenant-qu'est-ce que vous espérez ?

Non, je ne suis pas mort, mais que ça ne vous empêche pas de m'envoyer des fleurs.

 

Louis CALAFERTE - Le cherche midi éditeur, 1997.


Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 07:59

... de Mayotte.

 

Hier, c'était la grande journée du rugby au stade de Cavani, la fin du championnat de Mayotte, au terme duquel le RCM s'est nettement imposé face aux Petits-Terriens du RCPT. Le bouclier revient donc sur Grande-Terre pour cette saison 2010-2011.

Le match était retransmis à la télé sur la toute nouvelle chaîne de Mayotte, Kwézi TV, et commenté, s'il-vous-plaît par un Serge Simon tout sourire (himself oui madame).serge simon

 

Donc le RCM est une fois de plus champion de rugby de Mayotte et c'est très bien. Mais d'aucun s'accorde à dire que le match qui a vraiment marqué les esprits, et qui a fait plusieurs fois retenir leur souffle à des supportrices déchaînées, supportrices

 

fut celui de la petite finale, pour la troisième place, entre l'équipe de Bouéni et celle de Sada-Chiconi.

Un match physique et engagé, durant lequel les deux formations se sont battues jusqu'au bout sans rien lâcher. à fond

  Un match épique qui n'a vu son dénouement qu'à la toute dernière seconde. On a sauté plus haut,  touche  

on a couru plus vite, on voulait cette victoire, et on l'a eue avec le mental, ettemporise 

grâce à un essai marqué à la 80 ième minute, pour un score final de 12 à 6.

L'équipe Entente Sada-Chiconi finit donc à la 3ième place de ce championnat, et ça, la fête

 

c'est une belle victoire !

on est troisième

 

Maintenant, je peux aller dormir...

logo Sada-ChiconiRugby 100% Cocotiers


Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 08:38

... Président du Conseil Général du département de Mayotte.

 

Voilà, c'est fait ! Daniel Zaïdani, 35 ans, conseiller général de Pamandzi, a été élu ce matin, à 10 voix contre 9, président du conseil général de Mayotte. 184903 10150102710194334 205594134333 6051301 4923047 a 

 

Pour l'occasion les 19 élus étaient bien présents, cette fois-ci.

Daniel Zaïdani remplace Monsieur Ahmed Douchina (UMP). Mayotte passe à gauche.

La fête prévue jeudi se fera aujourd'hui, avec à peu près le même programme et la venue de Marie-Luce Penchard.

Les Mahorais sont heureux. Ils font enfin partie de la république française.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 10:52

... le flop.

 

Suite au non renouvellement de l'assemblée, et à la non élection du président du conseil général, la ministre de l'Outremer, Madame Marie-Luce Penchard, et sa délégation ne viendront pas aujourd'hui à Mayotte pour fêter l'accession au département.

L'heure n'est donc plus à la fête, les Mahorais, trompés par leurs élus principalement UMP, sont tristes, et les mots "irresponsabilité ", "honte ", "injure ", "pitoyable ", "lamentable ", "décevant ", "catastrophique ",  "irrespect ", sont sur toutes les lèvres.

Mayotte à la gueule de bois avant même d'avoir fait la fête.

L'île passe quand-même département, mais de quelle façon ! Quel gâchis ! Et personne ne peut s'en réjouir, non, vraiment personne.

Mayotte est humiliée, et pour tous ceux qui aiment Mayotte (qu'ils soient pour ou contre la départementalisation), ce jour historique est un triste jour.

Mayotte ne méritait pas cela.

Le renouvellement de l'assemblée sera revoté dimanche, avec la présence ou non de Marie-Luce Penchard.

Les élus UMP mahorais ont joué un jeu dangereux, irresponsable. Vexés d'avoir perdu les cantonnales, ils ont trahi et injurié l'ensemble de la population qui se préparait à fêter la fin d'une longue et douloureuse lutte.

Quel manque de classe, quel manque d'humilité !

Et quelle bassesse !

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 07:16

... français.

 

Aujourd'hui donc, c'est jour de festivités. Ce soir, à minuit, Mayotte fera partie intégrante de la république française, en tant que cinquième département d'outremer et premier DROM.

Officiellement Mayotte est déjà département français depuis l'ouverture, ce matin, de la séance du renouvellement de l'assemblée et de l'installation du département, et les premiers mots du président du conseil général, Monsieur Ahmed Douchina.affiche département

 

Évidemment c'est un jour historique, la naissance d'un département et la fin d'une lutte pour un bon nombre de Mahorais qui ne voulaient pas retourner sous domination comorienne.

Pour l'occasion, la ministre de l'Outremer, Mme Marie-Luce Penchard, devrait être accueillie à sa descente d'avion  par 101 femmes, suivi d'un maoulida Shengué sur la parvis du comité du tourisme, d'une chorale de 101 enfants entonnant en choeur la Marseillaise, ...

Zone d'ombre au tableau, un spectacle lamentable et pitoyable : l'élection du nouveau président du conseil général n'a pu se faire car le quorum n'a pas été atteint, les élus UMP et Nouveau Centre ont boycotté la séance.

 Douchina (UMP) reste donc à son poste encore aujourd'hui en qualité de doyen. Daniel Zaïdani, jeune candidat MDM (Mouvement Départementaliste Mahorais), était le grand favori à l'élection de la présidence du conseil général.

L'élection, sans aucune valeur juridique, a quand-même eu lieu au sein de l'hémicycle, à mains levées. Daniel Zaïdania été élu à l'unanimité, président du conseil général de Mayotte. Le vote officiel serait reporter à dimanche.On attend donc l'arrivée de Marie-Luce Penchard pour savoir qui va l'accueillir aux côtés du préfet, et surtout quelle sera son attitude face à ce coup de théâtre de l'UMP qui, ici, s'est tiré une belle balle dans le pied.

Quoiqu'il en soit, Mayotte est le 101 ième département français depuis 9h ce matin.

 

On attend la suite...

 

A noter que le mardi 26 avril sera le jour de la célébration du département, avec concerts et feux d'artifice prévus.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 07:04

... encore et encore.

 

Mayotte est une île jeune, très jeune. Et quand les jeunes ne sont pas contents, ils le montrent.

Depuis le début de la semaine, les transporteurs scolaires sont en grève et manifestent par des opérations escargots. Du coup, les élèves sont privés d'école. Hier des étudiants ont manifesté devant le conseil général, et aujourd'hui, depuis 5H30 du matin, des enfants (!), des adolescents, et des jeunes adultes barrent les différents axes de l'île.

Leur principale revendication : pouvoir aller à l'école et avoir les moyens d'étudier dans les meilleures conditions.

En attendant, ce sont des files interminables de voitures qui patientent sur l'asphalte. Et certains, à bout, s'énervent et tentent de forcer les barrages, ce qui entraîne jets de pierres et autres.

Les forces de l'ordre sont sur les lieux et tentent de calmer les esprits. Cette rentrée scolaire et sociale démarre très mal. La faute à qui ? Sûrement à la mauvaise gestion du conseil général.

Chacun doit prendre ses responsabilités. L'éducation et l'instruction des jeunes sont une priorité nationale, non ? Si on prive ces jeunes de moyens de s'exprimer et de se défouler, ils tournent en rond, et à force de tourner en rond, ils arrêtent de réfléchir.

Hier encore, Darmine, un lycéen à qui l'on donnait des cours quand il était au collège, est passé à la maison pour se plaindre. Il s'ennuie, il veut travailler et apprendre, mais au lieu de ça,"on" le fait tourner en rond. Il a essayé tous les moyens possibles pour se rendre à son lycée qui assez loin de chez lui, mais au bout d'un moment, ça use.

Aujourd'hui son état d'esprit c'est : " Franchement, je ne comprends pas."

Cette jeunesse mahoraise est l'avenir de Mayotte. J'ai rarement rencontré des élèves aussi sérieux, matures, déterminés, et intelligents. Travailler avec eux est un réel bonheur, car ils ne demandent que ça : travailler et apprendre. Ils viennent encore avec plaisir dans les classes, ils respectent encore l''enseignement.

Mais là, on est train de saper cette curiosité, cette envie de s'instruire, on est en train de les dégoûter de l'école, comme on l'a déjà fait en métropole.

Alors voilà, il est 8H30, l'île est encore bloquée. Ça se débloquera forcément, mais jusqu'à quand ? 

Quelle rentrée de M... ! Il est beau le père de la départementalisation, il peut être fier de ses fils.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 07:40

... du Martin Pêcheur.

 

En cette période de pénurie d'essence, ou de "mécontentement social", l'île tourne au ralenti. Chacun minimise ses déplacements. Le gasoil au marché noir a atteint les 5 euros le litre, le prix du taxi sur Petite-Terre pour aller de la barge à l'aéroport est de 10 euros, et il n'y a jamais eu autant de marcheurs.

Personne ne sait réellement si cette grève va durer, s'amplifier avec les instits à la rentrée, ou s'arrêter dans la seconde qui suivra la lecture de cet article. Les rumeurs vont bon train, c'est un flou artistique, une incertitude sociale qui entraîne dans sa chute des petites sociétés déjà fragilisées.

Dans ces cas-là, il faut être zen. Il ne sert à rien de s'énerver, faut attendre, rester calme, c'est pas grâââve, ça va s'arranger ou pas, attendre et puis voir, tranquille, la politique de l'autruche en quelque sorte, mettre la tête dans le sable, les fesses bien en l'air ...

Il faut adopter la zen attitude du Martin-Pêcheur quand il a le hoquet : cool, digne, ou presque !

Martin pêcheur 2

 

Faire fi de ces rumeurs qui gonflent tout le monde (comme quoi ça serait pas un vrai pêcheur...).

En attendant c'est la galère. Tout le monde rame ou se morfond chez soi, et le sympathique Martin-Pêcheur risque de morfler dans pas longtemps. Il faut toujours un bouc-émissaire à l'homme.

J'ai un début de hoquet et je ne me sens pas l'âme zen !

martin pêcheur 1

 

C'est quoi cette politique de l'écoeurement ?

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 15:05

... Jour de grève.

 

Surprise ce matin en allant travailler,opération escargot 3

 

une belle file de voitures pratiquement à l'arrêt ! Il y avait longtemps ...

Les instits de Mayotte sont en grève pour la deuxième journée consécutive, et du coup c'est blocages et opérations escargot un peu partout sur l'île. Ils réclament une indexation des salaires à 2,15 ; et sont très virulents voire agressifs.

Alors le gens prennent leur mal en patience et marchent au bord de la route. Il y a foule ce matin à 6 heures au carrefour de Tsararano.

opération escargot 2

 

Ces opérations escargots ont pas mal perturbé le trafic routier, mais au guidon de mon fidèle destrier qui part en lambeaux, j'ai pu me glisser entre les voitures et aller travailler...

opération escargot 1


... sans me friter avec quiconque !

Il ne manque plus que la grève des pompistes... mais ne parlons pas trop vite.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 17:30

... Edition 2010.

 

Aujourd'hui avait lieu la 15ième édition du Triathlon de Mayotte, accompagné cette fois-ci d'un duathlon. 

Triathlon mayotte 2010

 

Rendez-vous donné à 9h pour tous les participants sur la plage de Sakouli, l'après-midi étant réservée aux enfants avec l'aquathlon.

La course pouvait se faire soit en individuel, soit en équipe.

Et nous, cette année, pour représenter Iloni en Force, on a aligné une équipe de choc, motivée comme jamais, et coachée par une Sev en tee-shirt rouge intraitable.

équipe de choc 1

 

Voici donc cette dream team avec, de gauche à droite : LN la cycliste, Steve le coureur, et Nans le nageur. Tous trois convaincus et inscrits à la dernière minute, ce qui ne les a pas empêchés d'afficher de beaux sourires de futurs vainqueurs.

équipe de choc 2

 

Les dernières recommandations et explications faites de vive voix par Fred, organisateur de cette édition 2010 (mais si ! Là, au milieu, en rouge !),

dernière consigne

 

et les tri athlètes s'élancent dans le lagon, étonnamment calme en cette période d'alizé.

début natation

 

C'est parti pour 750 mètres de natation, suivis de 20 kilomètres de cyclisme, pour finir avec 5 kilomètres de courses à pied, sous un soleil de plomb.

Sur la soixantaine de participants (équipe + individuel), nos 3 Iloniens se placeront honorablement à la 40ième place, et seront classés 10ième par équipe (sur 15 équipes inscrites) avec un temps record d'1 heure et 52 minutes.

On ne peut que les féliciter.

Le vainqueur de cette 15 ième édition, quant à lui, a bouclé ce triathlon en 1 heure et 19 minutes.

On ne peut que le féliciter.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : ILONI : Le blog de Sev et François
  • ILONI : Le blog de Sev et François
  • : Un petit blog tranquillou sur Mayotte pour la famille et les amis de nous.
  • Contact

L'heure et l'appel de Mayotte

à Mayotte, il est l'heure d'écouter le muezzin...  

Archives

A Découvrir Ou À Redécouvrir...