Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 14:30
... dernière ligne droite.

Un dernier regard, et on quitte les hauts sommets du Lesotho, et le Drakensberg.
Lesotho

On reprend la route direction Hulhulwe, mais pas dans ces mini-vans que l'on croise partout en Afrique du Sud et qui roulent à fond les ballons. La voiture de location fait très bien l'affaire, et l'on y est tout aussi serré !
taxi bus
La route, c'est une longue et belle ligne droite à perte de vue sur laquelle très peu de voitures circulent. On croisera en revanche beaucoup d'auto-stoppeurs,
sur la route
 et des paysages à couper le souffle, même à grande allure !
paysage bord de route
Ni vu ni connu,
on entre dans le Kwazulu-Natal, brousse
et on arrive à Hulhulwe
où nous attend un repos bien mérité dans une magnifique guest house, très british, à quelques kilomètres de la réserve.
Hulhulwe
On y passe trois nuits histoire de récupérer, et surtout d'apercevoir les fameux Big Five et autres animaux tout aussi impressionnants.
singe
Mais très vite, il faut songer à repartir, Johannesburg nous attend. On fait le point sur la carte, on fait le point
on ravitaille la cabine de pilotage en bonbons et autres victuailles salées,
ravitaillement sévère
and on the road again ! Toujours pas en mini-bus !
on repart
Plus on se rapproche du but, plus les paysages semblent tristes. Les champs de cannes à sucre cèdent la place à de vastes townships isolés au milieu de nulle part.
towship sur la route
Quelques kilomètres de doute, et nous voici au coeur de Johannesburg,

rue johannesburg
une ville haute en couleurs, aux gratte-ciels impressionnants de modernité,
Johannesburg
et au sourire énigmatique.
gamin
Une brève visite au centre ville s'impose. Le musée de l'homme et de la science renferme en fait une pharmacie traditionnelle, 
pharmacie traditionnelle
où l'on trouve de tout : poudre de cornes, babouins séchés, queues d'impalas, morceaux d'animaux variés, diverses herbes, grigris... L'odeur est très forte.
Au fond de la "boutique", un préparateur confectionne des mixtures selon les ordonnances. Il y a toujours du monde dans ce musée assez spécial !
pharmacie spéciale
En fin de ballade, on part à Soweto (contraction de South Western Township) avec un guide. On a longtemps hésité avant de s'y rendre, mais l'envie de constater par nous-mêmes a été plus forte que la peur du voyeurisme.
Soweto
Soweto est un township en reconstruction depuis longtemps déjà. Les habitants sont relogés dans des maisons en béton avec eau et électricité. Certains quartiers sont d'ailleurs très prisés par la nouvelle classe riche de Johannesburg. D'autres attendent encore une profonde rénovation. Bref à Soweto, deux mondes se côtoient, les très riches et les très très pauvres.
Cette visite très touristique est toutefois très intéressante pour comprendre l'histoire et l'évolution de Soweto. Un passage au musée dédié à la mémoire d'Hector Petterson (jeune Noir de 13 ans tué lors d'une manifestation en  1976) nous replonge dans les affres et les souffrances de l'apartheid.
musée Hector Peterson
On n'en sort pas indemne, et une fois de plus, on se dit que l'Humanité est bien faible face à la barbarie.
Soweto 2
On rentre groggy ... L'Afrique du Sud est vraiment une terre de contraste.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 13:40
... en quelques images et visages.

Première visite quand on arrive à Cape Town, et où il faut réserver à l'avance car il y a beaucoup de monde et le nombre de visiteurs est limité : Robben Island, l'île prison où furent enfermés, entre autre, Nelson Mandela et tant d'autres résistants et intellectuels de l'apartheid.
Robben Island 2
La visite guidée est effectuée par un ancien détenu de la prison, un ancien de l'ANC.
robben island
L'endroit chargé d'histoire est émouvant, beaucoup de photographies en noir et blanc y sont exposées, pour ne pas oublier. Un bonne claque qui remet les idées et le pessimisme en place !
On continue avec le Waterfront, d'où l'on embarque pour se rendre à Robben Island, dont la vie trépidante et animée contraste avec celle de l'île prison. Le décalage est assuré.
De nombreux magasins de souvenirs et des restaurants aussi variés que nombreux ouvrent grand leurs portes. Il y a une foule de touristes en tout genre, et des groupes locaux offrent un air de fête et d'insouciance à tout ce tumulte.
groupe jazz Water front
Au loin, Table Moutain domine la ville de son somment étrangement plat.
Table Moutain
Le Waterfront, c'est beau, un décor de carte postale au Pays des Merveilles. On se demande même où est le lapin blanc ? ...
GOuzou-lapin-alice.jpg
On prend de la hauteur, direction Table Mountain, accessible à pied ou en téléphérique, d'où l'on a une vue imprenable sur Cape Town et sur son étendue... à perte de vue.
A gauche, c'est la montagne du Lion ;  la petite île que l'on aperçoit toujours à gauche, légèrement circulaire, c'est Robben Island; et au milieu de la photo, l'anneau blanc en bord de mer, au pied de la colline, derrière la fumée, c'est le tout nouveau stade de foot spécialement conçu par la coupe du monde de football 2010, mais pas encore totalement achevé. Les grattes-ciel que l'on aperçoit forment le City Bowl, et le quai Victoria (légèrement carrée) se trouve à droite du stade de foot.
vue de Capetown de Table Mountain
On redescend de Table Mountain pour se ballader dans le quartier coloré de Bo-Kaap, ainsi que dans le centre ville,
bo kaap
avant d'aller prendre une grande bouffée d'air frais au Cap de Bonne Espérance et au point de rencontre des deux océans (Indien et Atlantique). Sur cette plage, des otaries s'amusaient à surfer dans les vagues !
océan
C'est sûr, Cape Town on y était, mais peut-être pas au bon moment ! Quoique...
pub coupe du monde

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 19:00
... un peu plus gros, un peu plus sauvages, un peu plus rares.

Essentiellement, ces photos ont été prises dans le Kwazulu Natal, vers Hulhulwe (prononcez "Chouchlouwé"), et surtout dans la magnifique réserve de Hulhulwe.
On commence avec les...
Girafe de Hulhulwe
girafes, des demoiselles magnifiques à la grâce incontestée.
girafe de Hulhulwe en train de se désatérer
et facilement repérables dans la brousse,
girafe de Hulhulwe 2
ou sur la route (celle-ci était immense ! )
grande girafe hulhulwe
On poursuit avec des animaux tout aussi gracieux, les zèbres, Zèbres de Hulhulwe
qui vivent en parfaite harmonie
Zebre
 avec les impalas,impalas hulhulwe
ou autre Nyala.Nyala Hulhulwe
Pour les fans du "Roi Lion", voici (non pas Mustapha le lion, on n'a malheureusement pas vu de lion), Pumba le phacochère,
phacochère
qui court la queue levée (style auto-tamponneuse) et qui n'aime vraiment pas être pris en photo.phacochère dans savane
Le seul "fauve" que l'on ait vu et bien vu, en dehors des Lycaons, est la hyène.hyène dans savane
De près, elle n'est franchement pas belle à voir,
hyène arrive
et son regard noir et inexpressif n'augure rien de bon.
hyène hulhulwe de près
Tout comme ce petit crocodile attendant patiemment que sa proie vienne se désaltérer.
croco
Parmi les Big Five, nous avons eu la chance de rencontrer de grands troupeaux de buffles, troupeau de buffles
aux cornes impressionnantes ;
buffle coup de boule
des rhinocéros blancs en pagaille et dans toutes les situations (la réserve en possède plus de 2 000, et  était à l'origine du sauvetage et de la protection de l'espèce) : sur la route toute la sainte journée ( et là on ne fait pas les malins, on attend qu'il avance),Rhino 2
en balade avec son cht'i rhyno junior, Rhino blanc et son petit
ou en train de se détendre dans un bon bain de boue ;rhino blanc dans son bain
et surtout nous avons réussi à décrocher une audience avec le roi de la brousse, l'éléphant. Démesurément grand, impressionnant, rien à voir avec Babar ! the King in the brousse
On n'aimerait vraiment pas se retrouver face à lui, ni derrière d'ailleurs, tant son caractère est imprévisible.
C'est qui le boss
Comme vous avez pu le constater, la plupart des animaux rencontrés l'ont été sur la route. Pas si bêtes en somme ! Ils préfèrent marcher sur un terrain plat, large, et bien dégagé que sur des pistes aléatoires au milieu des broussailles.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 10:24
... un royaume pauvre au milieu de l' Afrique du Sud.

C'est par le Drakensberg ("la montagne du dragon" pour les Afrikaaners), ou  uKhahlamba ("la barrière de lance" pour les Zulus), une muraille de basalte de 250 kilomètres de long classée au Patrimoine mondial de l'humanité ; et plus précisément par la Sani-Pass, que nous accédons au royaume du Lesotho.
Le Drakensberg3
Accéder est le terme exact, car la piste caillouteuse (et le mot est faible), bordée de ravins, 
Et au milieu coule une rivière
qui mène au poste frontière et au bar le plus haut d'Afrique : "Le Sani Top Chalet",
Pub Sani
n'est praticable qu'en 4x4, l'été, (même si on a croisé des mini-bus bondés, à fond les ballons et chatouillant les précipices !!! Inimaginable ! ) 4x4 Sani Pass
et nécessite des nerfs solides, ainsi qu'une bonne maîtrise...du véhicule.piste Sali Pass
Une fois arrivé, "en haut", on découvre un paysage pratiquement désertique, sans arbre, à la végétation rase, battu par le vent, et parsemé de huttes,
paysage Lesotho
chauffées les longs mois d'hiver au moyen de bouses de cheval séchées.
hutte Basotho 2
Bienvenue au Lesotho, ce petit royaume de 30 355 kms2 et d'un peu plus de 2 millions d'âmes, perché entre 1 300 et 3 450 mètres d'altitude (le Mont Ntabana Ntlenyana).sev au lesotho

Le Lesotho est une monarchie constitutionnelle, aujourd'hui dirigée par le roi Letsie III. Sa capitale s'appelle Maseru, et on nomme ses habitants les Lesothans ou Lesothanes, dont un peu plus de la moitié sont d'origine Basotho.
basothos 2
La vie au Lesotho n'est pas facile. Le climat y est très rude, et le pays possède peu de ressources.
Les Basothos élèvent des chevaux et des chiens pour garder leurs troupeaux de vaches, et parcourent de grandes étendues arides, seulement vêtus d'une couverture et de bottes en caoutchouc.
Quand on les croise, on a l'impression de voir des âmes errantes, et l'image semble parfois iréelle.

homme cheval
Les chevaux, en totale liberté, sont magnifiques.
Chevaux du Lesotho
Ils ont des hectares de steppes à leur disposition,

sev chevaux
qu'ils partagent avec des taureaux, des vaches (parfois un chouia nerveuses et belliqueuses),
Taureau du Lesotho
des moutons, et des ânes.
ânes du Lesotho
Le ciel, quant à lui, reste le domaine des aigles et des vautours qui tournoient sans cesse.

Une excursion au Lesotho ne laisse pas indifférent. Ce royaume perché, ce pays dans les nuages, vit comme si le temps s'était arrêté, ou comme si le monde alentour l'avait oublié. Mais il est vrai que l'on en a vu qu'une toute petite partie.
On reste quand-même très loin de Durban ou de Cape Town.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 13:18
... du Cap de Bonne Espérance à Cape Town.

Nous avons croisé beaucoup d'animaux lors de notre voyage en Afrique du Sud, du plus commun au plus sauvage, en passant par le plus inattendu.
On commence par la pointe de l'Afrique du Sud, du cap de Bonne Espérance jusqu'à Cape Town.

Ainsi en partant du Cap, nous avons pu observer des Elands (grandes antilopes), des phoques surfant dans les vagues, des autruches allant prendre leur bain dans une eau glacée,
Autruches du Cap
des babouins amateurs de pêche, peu farouches,
Babouins du Cap
et relativement imposants, sev babouns
Une colonie de pingouins de Boulders à Foxy Beach bien à son aise,
Manchots du cap
qui partage Simon's Town avec ses habitants,panneau traversée de manchots
n'hésitant pas à investir les jardins et autres pour dérober quelques souvenirs (le petit là, à gauche ! Il cherche à piquer un truc.)...manchots du cap 2
A propos, savez-vous pourquoi les pingouins ont le ventre blanc et le dos noir ?
Des pingouins de Boulders, il y en a beaucoup, environ 3 000, et ils sont très bien protégés,bd manchots
surtout leurs oeufs.oeufs de manchots
A Cape Town, nous avons été littéralement attaqués par des squirrels affamés (des écureuils en français, mais vraiment plus gros !), écureuil 2
Là, il me grignotte un doigt !
écureuil-copie-1
Des mouettes nous ont fait de l'oeil, Mouette de Cape Town
et des sortes de canards bizarres nous ont carrément inquiétés. Celui-là, on le dirait tout droit sorti d'un film d'horreur.
canard halloween
Et des otaries se donnaient en spectacle au Water Front, près du port.
A Table Mountain, le Damas (
sorte de marmotte croisé à un écureuil, mais qui prétend être le lointain cousin de l'éléphant) s'est montré furtivement, donc pas de photo. On a surtout vu des lézards épineux, en pagaille.lézard épineux
Voilà pour cette première série d'animaux. Ceux que nous croiserons par la suite, en remontant vers Johannesburg, seront pour certains, de taille plus imposante.

Le pingouin est noir et blanc car il a développé une protection chromatique, très utile quand il s'aventure dans l'océan.
Son dos est noir pour échapper aux oiseaux de proie qui d'en haut regardent une surface sombre, ou à tout autre danger venu du ciel ; et son ventre est blanc pour ne pas être repéré par les prédateurs du fond qui quant à eux regardent une surface claire !

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 05:32
... bon ça suffit maintenant, vous êtes attendus à la Réunion !

Ne vous inquiétez plus Iloé, Lola, et Ismaël ! Notre fin limier a retrouvé les traces de Papou et Mamou, avec photos à l'appui et une lettre explicative de leur part.
Wild Guytou et Terrible Mamou auraient donc vécu quelques jours dans une hutte, au sein de cette famille Basotho, dans le Lesotho, à 2 753 mètres d'altitude.


hutte basotho
Guytou "Marche Rapide" et Syl "Hutte Propre" (tels étaient leurs surnoms là-bas) partageaient les repas familiaux,
mamou chez les basothos
et passaient leurs longues journées à surveiller les troupeaux de chevaux et de vaches dans cette contrée sauvage balayée par des vents glacials.

Le soir, ils rentraient se réchauffer dans la hutte collective, et racontaient, autour d'un bon poële, des histoires extravagantes de l'occident à un public plus terrifié que hilare.
Puis, on ne sait pourquoi, peut-être pour aller un peu plus à l'ouest ou pour retrouver Clarence, ils ont décidé de franchir la Sani Pass et de rejoindre le Kwazulu Natal, au grand damne de leurs amis Basotho. Mais ainsi va à la vie ...
... à l'aventure !Mamou au Lesotho
Là, Guytou Zulu, rajeuni par des kilomètres de pistes (lui rappelant les longues balades champignonesques
au fin fond de la Montagne Noire avec ses amis dont le sens de l'orientattion hypra développé n'est plus à démontrer), et après une danse à faire pâlir Johnny Glegg,
papou zoulou danse
fut intronisé Grand Chef Zulu Sage Guytou lors d'une prestigieuse cérémonie autour d'un feu (dites simplement "Sa Majesté GCZSG Ier Le Grand " ).
papou zulu
Ça rigole beaucoup moins et c'est même un peu flippant, isn't it ?
papou chef zoulou
Pour bien expliquer leur fugue pseudo-juvénile, ils ont remis cette lettre à notre pisteur photographe amateur.
Nous vous la présentons dans son intégralité :

" Salut à vous
Aprés avoir passés quelques jours dans la case du grand chef Zulu, entourés de ses guerriers, nous avons décidé de poursuivre notre route en mettant le cap sur La Réunion pour compléter notre expérience tropicale.
Bravo à Hélène, Séverine et François pour l'organisation de ce périple sud africain chargé en émotions de toutes sortes.
De Mayotte , nous garderons un souvenir ému de l'ascension du Choungi, des balades parfumées, des repas chez le brochetti du coin, des plongées avec tortues et poissons multicolores à N'Gouja et les îlots du nord, du contact amical des autochtones, des pluies tropicales...etc .
Merci à Sévérine et François de nous avoir permis de découvrir leur biotope mahorais dans lequel ils évoluent avec bonheur et aisance, en harmonie avec la  nature et les hommes. Donc prochaine étape, La Réunion pour une visite guidée avec l'aide et le soutien de Barbara et Bob, et de mister Bobby. Nous attendrons ensuite de trouver un petit pêcheur avec un gros bateau pour regagner nos pénates.
Tout va bien ne vous inquiétez pas !

Philéas et Bianca
"

 Nous pensons que cette lettre ne reflète pas vraiment la réalité. Ils ont l'air bien content de souffler un peu et d'échapper un temps à l'omniprésence protectrice de leurs enfants.
Faites des parents et voilà le résultat !
Si jamais vous les apercevez en train de surfer à la Réunion, ou de faire du stop près de leur Couffi Natal, faites-nous signe, que l'on arrête de s'inquiéter, et passez leur ce message :
" Papa, Maman, on vous aime. Merci d'avoir réaliser ce long voyage en notre compagnie. Des moments inoubliables trotteront à jamais dans nos têtes. "

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 21:28
... Nous sommes rentrés.

C'est donc seuls, sans Walking Guytou et Swimming Syl, que nous regagnons notre home sweet home à Mayotte sous des pluies diluviennes, et après un long périple en Afrique du Sud.
Ils nous ont faussé compagnie entre Robben Island et le Drakensberg, entre l'océan et la montagne, pour vivre l'Aventure, la vraie, celle avec un grand A, comme dans Daktari !!!
entre océan et brousse
Et ce exactement 168 jours, 9 heures, 50 minutes, et 55 secondes avant la coupe du monde de football !
avant la coupe du monde de foot
Nous avons donc dépêché sur place un de nos meilleurs pisteurs afin qu'il retrouve leurs traces et qu'il nous tienne informés de leurs moindres faits et gestes.
pa et ma a robben island
Ainsi, après avoir longtemps cherché leur route,
quelle directionon cherche on cherche

Wild Guytou et Sauvage Syl auraient été aperçus près de Stellenbosch, sur la route des vins, route des vins
aux guidons de V.T.T dérobés à de pauvres touristes crédules.
un petit tour de vtt
Puis ils auraient pris le bus près de Durban, aux abords d'un quartier relativement "chaud", en se faisant passer pour de jeunes routards à la découverte du monde.
mamou et le bazzz bus
Aujourd'hui, ils seraient quelque part par là, près du Lesotho. Leurs traces s'envolent dans la poussière.
Drakensberg @
On attend d'autres nouvelles... Si jamais vous en avez...Merci de nous les communiquer.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 19:14
... Only for you and you, and you ...

Finalement, voici quelques images de notre escapade, enjoy !
On commence par la marche vers Table Moutain.
ascension Table Moumtain
la degustation de bons pinotages sur la route des vins,
apres la degustation
apres la degustation 2
la decouverte du Cap de Bonne Esperance (Cap of Goog Hope),
au cap de bonne esperance
les babouins du Cap de Bonne Esperance,
baboons
et les pingouins !
papa pingouin
sev pingouin


Le quartier de Bookap a Cape town,
BookapGuytou a Bookap
Mamou qui attend the Baz Bus a Durban,
mamou au bazbus
Le Drakensberg (Sani Pass)
le drakensberg
Sev au Lesotho,
sev au lesotho

Notre belle voiture super basse de location,et un repas improvise au bord de la route avec du Porony ! (French saucisson)
notre superbe voiture ultra basse

Les girafes de Hluhluwe,

girafe


En vous souhaitant une nouvelle fois, une tres bonne annee 2010.
nous 2 cap de bonne esperance

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 17:11

... always in english ! What else !

On vous souhaite a tous et a toutes une excellente nouvelle annee 2010 en direct du Kwazulu-Natal et de Hluhluwe, que nous avons rejoint hier, apres une viree sportive et rafraichissante dans le Drakensberg, et apres quelques centaines de kilometres de routes toutes droites et desertes.
Pas de photo pour le moment, difficile de trouver des connexions par ici, et puis la maitrise du clavier QWERTY me prend un temps phenomenal et me contrarie grandememt (two hours to write some words !!!).
Les articles illustres viendront donc plus tard, a tete reposee et avec nos chers accents.
Merci pour les differents commentaires, on ne pourra pas repondre personnellement, et pour ceux en anglais, ca doit etre un oubli involontaire, mais je ne vois pas la traduction !!
So Happy new year amigos et amigotes, on se retrouve tres bientot.
Demain a l'aurore, on a rendez-vous avec les Big Five.
See you soon and enjoy your new year. 

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 07:48

... d' Afrique du Sud.

Apres un voyage epique, nous voici enfin arrives a Captown, Afrique Du Sud. 
Epique et surtout long car nous sommes restes bloques a l'aeroport de Nairobi du 22/12 14h au 23/12 8h. Nous avons passe la nuit, donc, dans ce magnifique aeroport de Nairobi,

attente nairobiet ce parce que Kenya Airways trouvait que la piste n'etait pas assez eclairee. Ils ont donc annule tous les vols, un sacree pagaille !
Toute une nuit passee a essayer de trouver de nouveaux billets pour Johannesburg et
ensuite Captown. nairobi nuit
Bien-sur, Kenya Airways, the shame of Africa, n'a pas cru bon ni de nous informer, ni de nous offrir de bons lits douillets. Ce n'est pas le pere noel quand-meme ! Faut pas rever !
degoute

Enfin, apres deux jours de voyage et quelques cavalcades memorables dans les couloirs des aeroports, nous y sommes arrives. Le programme prevu initialement a change, on voit au jour le jour, et hier deja, nous avons pu visiter Robben Island.
captown

Voici quelques photos...
sur le bateau pama

Il fait assez froid, 25 degre,
sur le bateau pour robben island

Mais tout va bien,

pa et ma a robben island

Les otaries et les manchots sont au rendez-vous.
otarie du cap

Encore joyeux noel a tous !joyeux noel

L'aventure continue...
To be continued in english

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article

Présentation

  • : ILONI : Le blog de Sev et François
  • ILONI : Le blog de Sev et François
  • : Un petit blog tranquillou sur Mayotte pour la famille et les amis de nous.
  • Contact

L'heure et l'appel de Mayotte

à Mayotte, il est l'heure d'écouter le muezzin...  

Archives

A Découvrir Ou À Redécouvrir...