Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 05:32
... bon ça suffit maintenant, vous êtes attendus à la Réunion !

Ne vous inquiétez plus Iloé, Lola, et Ismaël ! Notre fin limier a retrouvé les traces de Papou et Mamou, avec photos à l'appui et une lettre explicative de leur part.
Wild Guytou et Terrible Mamou auraient donc vécu quelques jours dans une hutte, au sein de cette famille Basotho, dans le Lesotho, à 2 753 mètres d'altitude.


hutte basotho
Guytou "Marche Rapide" et Syl "Hutte Propre" (tels étaient leurs surnoms là-bas) partageaient les repas familiaux,
mamou chez les basothos
et passaient leurs longues journées à surveiller les troupeaux de chevaux et de vaches dans cette contrée sauvage balayée par des vents glacials.

Le soir, ils rentraient se réchauffer dans la hutte collective, et racontaient, autour d'un bon poële, des histoires extravagantes de l'occident à un public plus terrifié que hilare.
Puis, on ne sait pourquoi, peut-être pour aller un peu plus à l'ouest ou pour retrouver Clarence, ils ont décidé de franchir la Sani Pass et de rejoindre le Kwazulu Natal, au grand damne de leurs amis Basotho. Mais ainsi va à la vie ...
... à l'aventure !Mamou au Lesotho
Là, Guytou Zulu, rajeuni par des kilomètres de pistes (lui rappelant les longues balades champignonesques
au fin fond de la Montagne Noire avec ses amis dont le sens de l'orientattion hypra développé n'est plus à démontrer), et après une danse à faire pâlir Johnny Glegg,
papou zoulou danse
fut intronisé Grand Chef Zulu Sage Guytou lors d'une prestigieuse cérémonie autour d'un feu (dites simplement "Sa Majesté GCZSG Ier Le Grand " ).
papou zulu
Ça rigole beaucoup moins et c'est même un peu flippant, isn't it ?
papou chef zoulou
Pour bien expliquer leur fugue pseudo-juvénile, ils ont remis cette lettre à notre pisteur photographe amateur.
Nous vous la présentons dans son intégralité :

" Salut à vous
Aprés avoir passés quelques jours dans la case du grand chef Zulu, entourés de ses guerriers, nous avons décidé de poursuivre notre route en mettant le cap sur La Réunion pour compléter notre expérience tropicale.
Bravo à Hélène, Séverine et François pour l'organisation de ce périple sud africain chargé en émotions de toutes sortes.
De Mayotte , nous garderons un souvenir ému de l'ascension du Choungi, des balades parfumées, des repas chez le brochetti du coin, des plongées avec tortues et poissons multicolores à N'Gouja et les îlots du nord, du contact amical des autochtones, des pluies tropicales...etc .
Merci à Sévérine et François de nous avoir permis de découvrir leur biotope mahorais dans lequel ils évoluent avec bonheur et aisance, en harmonie avec la  nature et les hommes. Donc prochaine étape, La Réunion pour une visite guidée avec l'aide et le soutien de Barbara et Bob, et de mister Bobby. Nous attendrons ensuite de trouver un petit pêcheur avec un gros bateau pour regagner nos pénates.
Tout va bien ne vous inquiétez pas !

Philéas et Bianca
"

 Nous pensons que cette lettre ne reflète pas vraiment la réalité. Ils ont l'air bien content de souffler un peu et d'échapper un temps à l'omniprésence protectrice de leurs enfants.
Faites des parents et voilà le résultat !
Si jamais vous les apercevez en train de surfer à la Réunion, ou de faire du stop près de leur Couffi Natal, faites-nous signe, que l'on arrête de s'inquiéter, et passez leur ce message :
" Papa, Maman, on vous aime. Merci d'avoir réaliser ce long voyage en notre compagnie. Des moments inoubliables trotteront à jamais dans nos têtes. "

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Afrique du Sud
commenter cet article

commentaires

les van de cav 11/01/2010 06:18


fabuleux!
merci...
agnès


Sev et François 19/01/2010 13:57


La danse surtout était fabuleuse. Un grand moment !


Présentation

  • : ILONI : Le blog de Sev et François
  • ILONI : Le blog de Sev et François
  • : Un petit blog tranquillou sur Mayotte pour la famille et les amis de nous.
  • Contact

L'heure et l'appel de Mayotte

à Mayotte, il est l'heure d'écouter le muezzin...  

Archives

A Découvrir Ou À Redécouvrir...