Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 06:40

... les makis terribles !

 

Aujourd'hui, c'est tout là-haut que l'on a rendez-vous.Le mont Choungi

 

Le mont Choungui, cône de lave refroidie emblématique de Mayotte, dont l'ascension relève plus de l'escalade que d'une simple rando.

Monter le Choungui, c'est comme monter un mur avec des racines dessus ! Et franchement, c'est mieux que Disney Land.

Bon au début, ça glissait un peu. La traversée de la forêt nécessitait des orteils de margouillat, et on a échappé à de belles glissades.

Mais arrivée devant le mur, Lola, 6 ans, a sauté de racines en rochers, presque en rigolant. Quant à Iloé, néo-adolescent-qui-ne-devrait-pas-tarder-à-muer-et-à-construire-son-banga, il est parti comme une fusée, à coup de hop ! hop ! hop ! frénétiques . Les makis avaient du mal à suivre.

le choungui ça monte

 

Et puis bonheur, en cette fin de saison des pluies incertaine, un ciel bleu et dégagé était au rendez-vous. Les contours découpés de l'île de Mayotte, la barrière de corail, Anjouan, le Bénara, les différents îlots ... s'offraient à nos yeux transpirants.

les vandeufs en haut du choungui

 

Du haut du Choungui, on se sent un peu maître de Mayotte,

iloé et lola douai

 

on rappe, on slame, on pose,

lola et agnès choungui

 

on sourit, on salut, on rit, ... Bref le Choungui, ça déchire.

olivier et lola choungui

 

- " hé, c'est quoi, la petite tâche verte sur petite Terre ?

- Houlà t'as de bons yeux toi ! Ca, Pétoulet, c'est le lac Dziani, le plus grand cratère du monde ! Avant c'était un volcan qui a, en partie, donné naissance à Mayotte.

- On y va , On y va ! "

 

Facile à dire, et ... facile à faire. On a pris la mégasuperlonguimaginaire tyrolienne du mont Choungui, et après une très longue descente vertigineuse, on est arrivé pile poile en un ziiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiIIIiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip devant le lac Dziani. Bon il a fallu un peu lever les fesses pour éviter les barges, mais dans l'ensemble, ça s'est plutôt bien passé. Certains en ont même profité pour changer de vêtements.

les vandeuf au lac dziani
Ce fut une journée bien remplie et bien sportive. On décerne le prix spécial du courage et de la volonté à Iloé et Lola qui nous ont vraiment épatés. On en connait un paquet qui ont râlé et pesté, soit à la monté, soit à la descente. Si, si, j'insiste !

le choungui c'est mieux que disney

 

Alors après l'effort, le réconfort, direction la plage des Trois Baobabs, pour se détendre les muscles, se couler, se lancer du sable mouillé, faire la sieste, et attendre

iloé lola face plage

 

un magnifique coucher de soleil.

coucher de soleil 3 bao

 

Mayotte c'est trop bien, trop beau, trop tranquille, trop quoi !

- "Vous partez demain ?

- heu, non, c'est vous qui partez demain.

- Ah.

- Enfin, si votre pédalo est à l'heure. Car à Mayotte on sait quand on arrive, mais on ne sait pas quand on part, ni comment on part ! C'est le côté magique et féerique de l'île.

- Alors c'est déjà fini ?

- Ben oui.

- On se revoit dans neuf ans, c'est ça ?

- Oui Pétoulet, c'est ça. Quand tu auras mué.

- Quand-même c'était bien.

- Ouais, allez, va, ton pédalo t'attend. Pour retrouver ta maison, suis les nuages roses."

coucher de soleil trois baobabs

 

Et ils sont partis comme ça, en se retournant de nombreuses fois car leur pédalo avait un problème technique. Ils sont partis, du coup la maison semble bien vide, et les moustiques dépriment.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 12:10

... de paradis en paradis.

 

"Ici c'est le paradis !" s'est écriée Lola en débarquant sur la plage de la cascade de Soulou. Un paradis bien mérité, car avant de l'atteindre, il a fallu ramer et surfer sur des vagues, oh malheureux, grandes comme ça ! Le lagon était agité par un petit air frais qui en a fait chavirer plus d'un, et pas ceux que l'on croit.

Les conseils de Mogné Antoini de l'article précédent ont été plus que bénéfiques, et ce n'est pas Iloé qui dira le contraire.

cascade de soulou 2

 

Alors une fois sous la cascade, pas question d'en sortir, du moins pas avant que la marée remonte. Alors j'ai dû patienter sous un soleil de plomb, en mastiquant un américain mahorais garni au sable, que tout ce joli monde veuille bien décrocher de ce site, il est vrai, magnifique.

vandeuf à la casca de soulou

 

Un autre site magique et apaisant nous attendait : la mangrove de Tsingoni. Mais là encore, avant de l'atteindre, il a fallu affronter des vagues sournoises. Iloé a réalisé une belle performance en surfant une déferlante longue comme ça ... pratiquement sans se retourner !

Mais une fois la barrière franchie, le monde du silence était à nos bouches ébahies.

iloé mangrove

 

Sous les regards globuleux

crabe mangrove

 

et légèrement flous des habitants du quartier,

périophtalme

 

nous avons glissé dans la beauté de Dame Nature.

olivier et iloé dans la mangrove

 

Encore une journée riches en sensations et en émotions.

Qui s'est endormi ensuite au Moana avant le dessert ?

 

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 18:50

...sur l'île aux parfums.

 

Iloé et lola, nos intrépides robinsons, ont décidé de visiter la mangrove de Tsingoni en kayak. Ils ont donc fait appel à Mogné Antoine pour que celui-ci leur enseigne les milles et un secrets de cette embarcation ô combien légère et instable.

Rendez-vous pris donc sur la plage de Sakouli, pour un premier cours de pagaïage sur le sable.

cours de kayak

 

Nos deux Daboville en herbe se sont rapidement jetés à l'eau, dans un style bien à eux,

iloé lola kayak

 

avec une Lola experte dans le repérage des coraux chavireurs.

iloé lola kayak 2

 

  Cet entraînement intensif a bien mérité un bon voulé sur la plage de Musicale !

voulé musicale

 

Au menu, fruits à pain frits et braisés, danse des fesses, et Mabawas.

voulé 2

 

Et les mabawas, et ben c'est trop bon !

trop bons les mabawas

 

Mais vraiment hein ! Trop trop bon, c'est pas des blagues.

lola 2

 

  Et pour digérer ces bons mabawas, quoi de mieux qu'une ballade aux îlots Choizils et m'Tsamboro, avant le groove de la mangrove.

en route vers les ilots choizils

 

Bons les Mabawas et beaux les Choizils, pour en prendre plein le mirettes.

ilots choizils

 

Toute la Tongue' s family se jette à corps rougis dans une eau turquoise, sous un ciel menaçant.

les vandeus à l'eau

 

Presque on les laisserait là, à nager dans le bonheur au milieu des tortues et des girelles. Presque, mais bon, après ils y prendraient goût, et ils resteraient. Alors bon, ...

face M'Tsamboro

 

D'ailleurs c'est tellement le bonheur qu'Iloé et Lola improvisent une danse du mabawa endiablée sur l'îlot blanc de m'Tsamboro.

danse de lola et iloé sur ilot blanc

 

  La vie sous les cocotiers, y'a pas à dire, ça donne le sourire et c'est vraiment le pied.

agnès olivier cocotier

 

La mangrove, c'est pour la suite...

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 22:28

... avec sa majesté des moustiques.

 

Comme dit Lola Juliette du haut de son balcon  : "J'en reviens pas qu'on est à Mayotte ! "

lola olivier

 

Mais à Mayotte, il y a aussi des petites bêtes très désagréables, les moustiques. Iloé et Lola les ont rencontrés très tôt !

Du coup, Iloé, n'écoutant que son courage, est parti avec son chauffeur à la recherche de répulsifs efficaces.

iloé moto

 

En pleine brousse, du côté du Bénara, Iloé a rencontré un bacoco "Docteur Livingstone I presume ?" - Non, Iloé, just Iloé.

Et ce bacoco lui aurait donné le remède infaillible, un petit coquillage que l'on trouve uniquement dans les profondeurs insondables du lagon.

Alors toute la famille est partie à la recherche de ce fabuleux bivalve,

prêts à plonger

 

ils ont bien écouté les conseils du maître-plongeur Axel,

les consignes

 

Puis, chacun leur tour, ont tenté l'aventure. Olivier, en premier, a bravé les caprices du lagon et du détendeur, suivi de très près par Agnès. Hélas, tous deux ont échoué... lamentablement.

Tous les espoirs de Lola reposaient maintenant sur le courage et  la témérité d'Iloé le poisson perroquet.

olivier lola bateau

 

- Hein ? Moi ? Heu ...

- Oui toi ! Allez à la baille !

- Je peux poser une question avant ?

-...

- Comment on respire avec ce truc dans la bouche ?

 

iloé bateau

 

La patience de maître Axel a fait le reste,

iloé baptème 2

 

Iloé Cousteau, détendeur en bouche, s'est enfoncé lentement dans les bancs de poissons multicolores.

iloé baptème 1

 

Malheureusement point de coquillage magique, que des tortues, murènes, et autres poissons bizarres.

iloé trop facile

 

La famille est revenue bredouille de sa mission subaquatique. Mais heureusement Tonton était là, avec ses superbes idées trop fortes. Après avoir allumé les nuages en rose, il a daigné leur révéler la solution ultime !

Ecoute petit ! Le secret...

 

olivier lola

 

... Si tu ne veux pas te faire piquer par les moustiques, si tu ne veux pas qu'ils t'embêtent, il faut se frotter au doux pelage nauséabond du maki. Va, petoulet, va attraper les makis et les moustiques ne s'approcheront plus de toi... Ni personne d'ailleurs."

iloé lola maki

 

Certains se sont cependant montrés récalcitrant quant à ce conseil efficace et très pratique, que je recommande à tout le monde. Je ne comprends pas pourquoi.

sev

 

 

L'aventure continue...

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 18:11

... en pédalo.

 

Après 3 ans et 9 mois de mer, entre vents, tempêtes et pirates, le pédalo de la Vandeuf team a touché aujourd'hui les côtes de Mayotte.

Guidés par la déesse Marie, muse du voyage et de l'accueil bargesque, ils sont arrivés frais et dispo sur une plage de Sakouli déserte.arrivée en pédalo

 

Seule une roussette à contre jour qui assistait à cette scène historique,  s'est écriée, en parodiant Obélix du haut de son baobab : "Ils sont fous ces Vandeuf ! "

roussette

 

Fous, on ne sait pas, mais chanceux sûrement. Ce sont quand-même eux qui ont remporté notre célèbre concours "Une roussette en plein vol " (vous verrez bientôt leur cliché gagnant ), et dont le premier prix était un aller-retour à Mayotte en pédalo. On ne se fiche pas de nos lecteurs, surtout quand ils sont de la famille, et la famille est grande. Certains peuvent d'ailleurs en témoigner !les vandeuf

 

 Sitôt sur la terre ferme, nos sympathiques vainqueurs ont enfilé leur masque et tuba à la recherche de leur repas du soir : holoturies et coquillages.

premeir bain

 

Que Ismaël en son domaine, ne s'inquiète pas trop, au village, on sait recevoir. S'il en doute qu'il demande à Pamou.

Demain c'est opération tortue et sable blanc dans le sud de l'île. Nos derniers visiteurs auront droit à tous nos égards.

Bonne nuit les amis, et que les étoiles du paradis brillent dans vos yeux hagards.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 14:45

... in Mayotte.

 

Ils sont là, et bien là !

Depuis ce samedi 18 décembre, la famille Gaubert a posé les pieds, orteils écartés en avant, en terre mahoraise.

arrivée gaubert 's family

 

Après la plage d'Iloni, et une belle plongée passe Brandélé, ils se sont essayés aujourd'hui aux charmes cachés du kayak, entre deux averses. A croire que la saison des pluies les a attendus avant de se manifester !cyril steph canoé

 

 En route pour l'îlot Bandrélé à la recherche du trésor caché.

cyril dos

 

On est bien content de les avoir ici, avec nous, on profite à fond d'Enoha et du p'tit filio. 

esteban sev

 

On va les laisser en autonomie. Nous, on décolle mercredi pour une autre destination, mais on ne s'inquiète pas, ils ont bien intégré la douceur de vivre mahoraise.

enoha steph cyril

Mais le mieux est de leurs laisser le clavier, histoire qu'ils vous racontent leurs premières impressions.

 

" La première surprise est un improbable bus-navette dans lequel nous avons été entassés pour parcourir les 25 mètres (!!!!!) qui séparaient le tarmac de l'aérogare. Puis accueil tout en fleurs et en délicieuses quiches de nos amis, super contents de les voir dans leur cadre de vie, après les avoir suivis sur le blog ; ça y est, ça sent les VACANCES !!!

Petit bain à la plage du village, premiers baobabs, premières roussettes..., c'est clair, on a changé de monde et ça fait du bien. 

Le lendemain, plongée(s) à Sakouli, formidable, première rencontre avec les tortues et autres poissons que nous n'avions jamais vus jusqu'alors. Nous retrouvons une île tournée vers la mer, comme l'est la Martinique que nous avons bien connue et nous en sommes ravis +++.

Et enfin aujourd'hui, l'îlot Bandrélé. Initiation enfantine à la plongée par la monitrice Sèv, pendant que François l' "ilien" improvisaitdeux bijoux coquillagés qui constitueraient le butin d'une chasse au trésor, le paradis j'vous dis !

 

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 09:45

... est parti.

 

Voilà, pour ceux qui connaissent Nans et qui l'attendent avec impatience dans le sud de la France, ça y est,  il est en route.

Après un réveil difficile et un départ précipité pour l'aéroport de Petite- Terre, il a quand-même réussi à prendre l'avion.

Réveil difficile, car on s'est couché très tard, Nans clown

 

et départ précipité car on n'a pas entendu le réveil, trop tôt, ce matin. nans 2

 

Je n'aime pas fêter les départs, et je n'aime pas que les amis partent. Nans, Fab' pour les intimes,  laisse un grand vide derrière lui, quoiqu'il en dise, quoiqu'il en pense.

On se reverra en métropole, cela ne fait aucun doute, mais quand-même, il aurait pu rester un peu plus. Quelle idée d'aller s'y geler les roubignolles en plein hiver !

On lui souhaite bon courage pour la suite et bonne route, et on sait que Mayotte restera longtemps dans son coeur et dans sa tête.

Bonne réception à ceux qui vont l'accueillir à l'aéroport, lui et ses deux chiots incontinents.Nans, Marco, Ketsie

 

Et Nans, si jamais tu es nostalgique, tu es toujours le bienvenu ! 

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 04:00

... à un couple d'artistes-plongeurs.

 

Un court article juste pour parler de Seb & Mél avec lesquels, on a partagé ce fabuleux weekend au Geyser ("On " inclut An-mai, Virginie, Sev, Willy, Axel, et moi-même).

Ils ont quitté Mayotte pour de nouvelles aventures vers de nouveaux pays, et on (toujours le même) leur souhaite tout le bonheur du monde et un peu plus encore.

Si vous voulez les suivre, vous pouvez visiter leur blog en cliquant sur l'image suivante.

seb et mél

 

Ils y parlent de Mayotte et des différents pays qu'ils ont visités en mots et en dessins, .

Bonne route à vous deux !

" Dés que le vent soufflera je repartiras, dés que les vents tourneront nous nous en allerons..."

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 12:56

... Par Monsieur Bobby, notre correspondant de la Réunion.

 

Mon séjour mahorais s'achève mystérieusement,

bobby-arrivee.JPG


en parallèle de la victoire de la jeune garde espagnole en Afrique du Sud, retour dans une autre île au doux nom de code 974 en passant par La Grande Ile .... Assez facile de se souvenir de cette magnifique petite semaine passée à découvrir le 976 car le séjour fut bref, varié et sportif. Mais il est aussi plus difficile de se faire une idée précise de ce qu'est Mayotte au quotidien en si peu de temps car elle offre plus de choses à découvrir je pense avec un petit peu plus de recul...

Pour faire simple je dirais que ma semaine a été très prolifique puisque j'ai pu "toucher" du doigt la puissance, la force des principaux sites "touristiques" de l'île (laissant juste de côté Saziley et N'Gouja) donc court séjour mais costaud au niveau du programme. Un conseil, n'hésitez pas, même si vous avez peu de temps.


Principale qualité de l'île sa grande diversité de paysages et d'activités (sportives pour la plupart), l'accueil de la population, les "bonjours" dans les villages, les rues, et même les voitures qui s'arrêtent pour vous demander si vous vous voulez qu'elles vous avancent, mais aussi ce côté "take it easy  baby" tranquillou, on prend le temps de vivre. Notamment "Sous Le Vent" restera parmi un de mes grands moments de bonheur, pagayer en kayak avec Antoine dans la mangrove de Tsingoni.


Principal défaut  sa mutation, transition assez rapide (trop ?) vers la société moderne. Ce qui engendre des dégâts collatéraux inévitables, que tout le monde croise au coin d'une route. La pollution en est un, d'autres sont moins visibles....(à vous de juger)


Mes hôtes "mahorais d'adoption" Mr François, Mme François et Hélène" (même si elle vient de quitter le bateau, merci encore pour le voulé en compagnie de Lava le plus grand admirateur de Mr Peter Tosh ) initiateurs de ce merveilleux séjour ont réussi ce pari de me faire humer le doux parfum de cette île si particulière avec une grande réussite. J'ai pu découvrir avec plaisir leur "communauté", une partie de leur quotidien...


On a attend maintenant leurs aventures en terre réunionnaise.

bobby-depart.JPG

Partager cet article

Repost 0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 06:34

... Plaisirs du ventre, des yeux, du nez, et du sport.

 

Lors de son périple sur Mayotte, Mister Bobby Livingstone a découvert quelques spécialités de l'île :

- Le brochetti de Dzoumogné et son croquant manioc,

Bobby au brochetti

 

- Le traditionnel et incontournable tour de kayak dans la mangrove de Tsingoni, histoire là encore de mieux se recueillir,

Bobby dans la Mangrove

 

- L'Ylang-Ylang de Guerlain à Combani, dont seulement deux feuilles suffisent à vous faire tourner la tête, son manège  à lui c'est toi...

Bobby et l

 

- Et surtout le FOOTBALL féminin mahorais à M'Liha, que Raymon Bobby Domenech a particulièrement apprécié, en grand connaisseur qu'il est de ce sport Ô combien populaire.

Bobby au foot

 

Jean-Louis Etienne Bobby a aussi apprécié le Mataba, les bouénies couchées devant leur terrasse, la gentillesse des gens, la nature généreuse, le Mataba, le voulé sur la plage, les habits traditionnels, le Mataba, la Hipo, le Mataba, la Hipo, ...

C'est sûr, il va revenir.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 07:30

... le presque-tour de Grande-Terre.

 

Après avoir trinqué à la santé de la brasserie Hipo, Bobby est parti pour un tour de l'île presque complet, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et en partant d'Iloni.

bière hypo usine


Une fois franchi les barrières de Kawéni, et l'appel de la surconsommation de Jumbo Score,  Bobby est passé devant le port de Longoni,

bobby port de longoni

 

puis il s'est rapidement inscrit au collège de Dzoumogné,

bobby collège de Dzoumogné

 

avant de se faire photographier devant la pointe Handréma (qui cache la plage du préfet).

 

 

bobby point Handréma

 

Un petit plouf sur la plage de M'Tzamboro,

bobby plage de Mtsamboro

 

et une autre photo avec Sev devant la beauté des îlots Choizils,

Bobby ilos choizils

 

Bobby tombe peu à peu amoureux de Mayotte. Une discussion vive, longue, et tendue s'impose alors : "Non Bobby ! Tu ne peux pas quitter femme et enfant pour vivre tout nu sur la plage de M'Liha. Pense à la famille Acadine ! "

Bobby sur la plage de M'Liha

 

Ne voulant rien entendre, nous avons été contraints, et de faire subir à Mister Bob's Robinson, un traitement de choc :

un petit tour sous la cascade de Soulou, histoire de lui rafraîchir les idées (bon ok avant il a fallu montrer l'exemple),

Bobby cascade de Soulou

 

suivi de deux jours de recueillements et de prières à la mosquée de Tsingoni,

Bobby à Tsingoni

 

et d'une après-midi "Shopping" à Sada.

Bobby à Sada


Puis Bobby a finalement recouvré la raison sur la plage de Bambo-Ouest lors d'un bon voulé au cours duquel tous ses souvenirs se sont évanouis comme par enchantement !

Bobby à Bambo ouest

 

Bobby le rebelle a repris hier l'avion pour la Réunion, mais non sans mal. A suivre, peut-être ...

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 06:35

... L'aventurier.

 

Long Talking Bobby s'est très vite intégré à notre vie mahoraise, et évolue avec aisance sur les terres rouges et sèches de cette île tranquille.bobb's Morane


Il a constitué une fine équipe de marcheurs afin d'aller tutoyer le presque plus haut sommet de l'île, le Mont Choungui.

prêt pour le choungui

 

Après une ascension haute en émotions et une quarantaine de pauses, Sir Hillary Bobby est arrivé sans peine et les mains dans les poches sur la célèbre pierre plate. Il faut préciser que ses équipiers ont géré les sacs à dos et tout le matériel lourd, tel que bouteilles d'oxygène, chaise à porteurs, biscuits pour le thé, ...

sur la pierre plate

 

Une fois le drapeau de la victoire planté, et son nom gravé à l'opinel sur le béton frais de la borne "Douai",

vue sur mayotte

 

l'expédition a rebroussé chemin et a entamé la vertigineuse descente.

descente du choungui

 

L'après-midi a été consacré à un tour en moto dans les faubourgs de Kawéni, à la découverte du très spectaculaire Jumbo Score, la grande surface de l'île, avec un Philippe Manoeuvre plus vrai que nature (bon là il a enlevé les lunettes, mais sur la moto ça le faisait !).

moto

 

Le soir, Mister Bobb's a été reçu à M'Tsangamouji, pour un dîner brésilien de haut standing malgré quelques quolibets regrettables du maître de maison. Il a ainsi repris des forces pour l'expédition du lendemain, le lac Dziani en Petite- Terre.

bobby et Echati dziani

 

Le soleil cognait fort, et l'odeur du souffre titillait les naseaux de notre aventurier,


bobby et sev dziani

 

mais il a vaillament marché, et ne s'est évanoui que onze ou douze fois (pour cette photo, on a dû le maintenir droit avec un bout de bois, et Sev le retient par derrière).

bobby sev dziani

 

Arrivé au belvédère, le panorama lui a tellement coupé le souffle qu'il ne voulait plus repartir. Il désirait vivre ad vitam eternam sous le faré, pour apprécier la paysage à chaque seconde et merde au reste du monde !

bobby belvédère dziani

 

On a quand-même réussi à le déloger à grands coups de pompes dans les fesses et à le faire avancer par le même procédé.

Et c'est un tout autre homme qui s'est révélé sur les plages de Moya.

Ko-Lantha Bobby a surfé sur la grande barrière avec juste un bambou en guise de planche.

bobby kohlanta

 

Du coup, Lost Bobb's est encore là-bas, il attend qu'une tortue vienne pondre sur la plage.

plage de moya

 

Mais il faudra bien qu'il barge, car aujourd'hui Cousteau Bobby doit plonger dans les profondeurs du lagon... Mais ça, c'est une autre histoire, pas encore écrite.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Amis en visite
commenter cet article

Présentation

  • : ILONI : Le blog de Sev et François
  • ILONI : Le blog de Sev et François
  • : Un petit blog tranquillou sur Mayotte pour la famille et les amis de nous.
  • Contact

L'heure et l'appel de Mayotte

à Mayotte, il est l'heure d'écouter le muezzin...  

Archives

A Découvrir Ou À Redécouvrir...