Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 12:20
... la jeunesse de Mayotte.

A Mayotte, on est à l'heure des règlements de comptes, suite à la gestion désastreuse des subventions et financements attribués à la collectivité.
Voici un article, écrit par une collègue de Doujani, qui fait froid dans le dos quant à l'avenir de la jeunesse mahoraise, et qui laisse un certain goût amer.

" Cette semaine, la responsable du club de judo de Cavani a appris par courrier que le dojo
fermerait au public à partir du 1er novembre ! Renseignements pris, ce sont toutes les installations sportives de l'île, dépendantes de la Collectivité qui fermeront à cette date.
La Collectivité n'a plus d'argent, elle ne verse donc plus les subventions nécessaires, ce qui entraîne la fermeture des lieux (lieux pourtant "publics").
De même, un éducateur de l'Association pour la Prévention de la Délinquance (M'Tsapéré) m'a décrit leur nouvelle situation: les éducateurs ne sont plus payés (s'ils continuent leur activité, c'est donc bénévolement), et les sorties ou activités prévues ne sont plus financées. Ici aussi, les subventions ont été "coupées". Il m'a assuré que la situation était la même pour les autres associations de ce type.

Il faut savoir que la Collectivité est depuis quelques temps forcée de suivre les avis rendus par la Cour Régionale des Comptes, saisie pas le Préfet de Mayotte, au regard de la gestion financière désastreuse menée par les élus de l'île (des millions d'euros de déficit, et ce montant s'alourdit régulièrement depuis des années). Suivre ces avis est en réalité le seul moyen d'échapper à la mise sous tutelle (eh oui, on en est là !) et, pour les élus, de continuer à vivre en gardant leur niveau de vie (royal!), mais aussi en conservant des pratiques douteuses qui ont cours à Mayotte.
Pour autant, il est inacceptable que les enfants et les jeunes de Mayotte, qui constituent la majorité de la population, subissent les conséquences de décisions qui ne profitent qu'à une minorité depuis de nombreuses années.
L'île a besoin de structures et d'associations pour accueillir et encadrer les jeunes, dont une partie vit dans des conditions difficiles. Le tissu associatif est ce qui fait vivre et évoluer un quartier, une ville, un ... département !
Les décisions de coupes budgétaires prises par la collectivité ne manqueront pas d'avoir des conséquences sur la vie de l'île. Nous ne pouvons, en conscience, les accepter
.
"

A chacun de réagir comme il l'entend.

Partager cet article

Repost 0
publié par Sev et François - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

bob 13/10/2009 14:19


Et oui, partout où l'on se trouve dans le monde les mêmes histoires se répètent: difficile de faire le métier d'éducateur au sens large (sport, musique, arts divers...)et bien sûr tout cela n'étant
pas rentable à court terme puisque certains se servent au passage. Vive le bénévolat et l'auto-gestion !! (même si ceux ci ne peuvent pas toucher un grand nombre)
Un peu social tout de même dans ce blog si " raffraichissant et insouciant " : il n'y a pas que le soleil, les plages et tous les autres clichés sur cette île.


Sev et François 13/10/2009 16:17


Et oui cher ami,un peu de sérieux et de social, mais ce n'est pas la première que l'on délaisse les petites tortues et autres clichés. Remember you little beattle.


Présentation

  • : ILONI : Le blog de Sev et François
  • ILONI : Le blog de Sev et François
  • : Un petit blog tranquillou sur Mayotte pour la famille et les amis de nous.
  • Contact

L'heure et l'appel de Mayotte

à Mayotte, il est l'heure d'écouter le muezzin...  

Archives

A Découvrir Ou À Redécouvrir...